Double meurtre de Pouyastruc : l'autopsie confirme quasiment que le corps retrouvé en Espagne serait bien celui de Cédric Tauleygne

Le test ADN n'a pas encore révélé son verdict complet mais l'autopsie réalisée hier jeudi en Espagne semble indiquer que le corps retrouvé est bien celui de Cédric Tauleygne. L'homme est soupçonné d'avoir tué en juillet dernier deux enseignants -dont son ex-compagne- à Pouyastruc, dans les Hautes-Pyrénées.

Le corps retrouvé dimanche dernier 19 mars 2023 en Aragon par un chasseur espagnol semble bien être celui de Cédric Tauleygne. Dans un communiqué, le procureur de Pau ne laisse que peu de place au doute, même si les test ADN sont attendus dans les prochains jours.

Les papiers retrouvés et la dentition sont bien ceux de Cédric Tauleygne

Lors de la découverte du corps, les premiers éléments laissaient à penser qu'il s'agissait bien de celui de Cédric Tauleygne, l'auteur présumé du double meutre de Pouyastruc dans les Hautes-Pyrénées. Hier jeudi 23 mars, une autopsie a été pratiquée.

Dans un communiqué, le procureur de Pau "confirme en premier lieu que plusieurs pièces d’identité (notamment une carte nationale d’identité et un permis de conduire) au nom de Cédric Tauleygne, ainsi qu’une arme de poing, ont été retrouvées sur le corps considéré." 

S'appuyant sur les premiers résultats de l’autopsie réalisée en Espagne avec le concours des membres de la section de recherches de la gendarmerie de Toulouse, Rodolphe Jarry poursuit  : " il apparaît d’ores et déjà que la dentition du corps est compatible avec le panorama dentaire de Cédric Tauleygne qui était en possession des enquêteurs français". 

Le double assassinat de Pouyastruc

Le 4 juillet dernier, deux enseignants d'un collège de Tarbes étaient assassinés à Pouyastruc, dans les Hautes-Pyrénées : Aurélie Pardon, la mère des enfants de Cédric Taueyne et Gabriel Fourmigué dont elle s'était vraisemblablement rapprochée. 

Immédiatement suspecté, le Béarnais de 35 ans avait pris la fuite à moto vers l'Espagne près des sommets pyrénéens. Il avait été localisé par son téléphone dans le secteur montagneux de la Pena Oroel, au sud de Jaca (Espagne), d'où il aurait indiqué à des proches son intention d'en finir. 

En juillet 2022, d'importants moyens de recherche avaient été déployés en Espagne sur cette zone, sans succès. Le maire de Pouyastruc Michel Pailhas se dit soulagé mais s'interroge. "Les familles pourront commencer leur deuil...Mais des interrogations demeurent : le corps a été retrouvé là où toutes les recherches avaient été mis en place en juillet dernier ... Pourquoi maintenant, 8 ou 9 mois après ?"

Les analyses en cours préciseront peut-être certaines choses. Les enquêteurs français ont obtenu du matériel génétique prélevé sur le corps pour procéder à des comparaisons avec l'ADN de Cédric Tauleygne en France.

Les résultats seront communiqués dans le courant de la semaine prochaine. L'identité du corps sera alors sûre à 100%.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité