EN IMAGES. Aurores boréales : "un spectacle hallucinant que l'on ne devrait pas revoir de sitôt"

Partout en France, des aurores boréales ont été observées dans la nuit du 10 au 11 mai. Conséquences d'une tempête solaire "extrême", la première de ce niveau depuis 2003. Un photographe amateur a immortalisé cette nuit inoubliable depuis le sommet des Pyrénées. Car le phénomène reste rarissime.

"Comment vous décrire ce qu'il s'est passé hier soir... Les mots me manquent. Après un périple de 3 jours dans mes chères Pyrénées, à la poursuite des astres, la nature m'a offert le plus beau des cadeaux pour conclure le séjour." Trois jours après la tempête solaire qui s'est abattue dans le ciel, Yannick Legodec a encore des étoiles plein les yeux. 

Cet amateur de photographie et passionné éclairé d'astronomie, a vécu l'une des plus belles nuits de son existence. Dans la nuit du samedi 11 mai 2024, des dizaines d'aurores boréales spectaculaires ont enflammé le ciel, conséquences d'une tempête solaire "extrême", la première de ce niveau depuis 2003.

Yannick Legodec ne voulait surtout pas rater l'évènement et a partagé ses photos sur son compte Instagram.

Un phénomène exceptionnel

Pour observer le spectacle, le photographe amateur s'est rendu tout près du Pic du Midi de Bigorre dans les Hautes-Pyrénées. Ainsi, il a passé une nuit à la belle étoile mémorable en photographiant le ciel de 20 h à 5 heures du matin.

La nuit fut longue et les boîtiers n'en ont pas raté une miette. Le spectacle était complètement démentiel et j'ai du mal à m'en remettre.

Yannick Legodec

 

"Ce phénomène reste exceptionnel de par sa qualité, sa quantité et sa visibilité. En novembre 2023, j'avais pu observer des aurores boréales dans la voie lactée, mais elles n'étaient pas visibles à l'œil nu".

Explosions de particules énergétiques

Cette tempête est provoquée par l'arrivée sur Terre d'une série d'éjections de masse coronale en provenance du Soleil. Il s'agit "d'explosions de particules énergétiques et de champs magnétiques partant du soleil", a expliqué lors d'une conférence de presse Shawn Dahl, du Centre de prévision de la météo spatiale (SWPC), rattaché à l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique.

Le Soleil est actuellement proche de son pic d'activité, selon un cycle qui revient tous les 11 ans.  Ces éjections proviennent d'une tache solaire faisant environ 17 fois le diamètre de la Terre.

Une activité maximale sur l'échelle KP

La tempête solaire était d'une puissance magnétique inégalée. "Cette nuit-là, l'indice KP qui mesure l'activité aurorale était constamment dans le rouge. À 9 sur l'échelle ! " Le passionné d'aurores boréales est catégorique "C'est du jamais vu depuis les 20 dernières années !". 

"2024 est une année virulente en activité solaire" explique Yannick Legodec. Pour la troisième nuit consécutive, une alerte à la tempête solaire reste en vigueur ce lundi aux Etats-Unis, mais le ciel français devrait rester noir. Malheureusement, "on ne devrait pas revoir ça de sitôt" conclut le chasseur d'aurores boréales.