"Un coursier va venir récupérer vos cartes et vos codes" : la gendarmerie met en garde contre une nouvelle escroquerie

La gendarmerie des Hautes-Pyrénées lance un appel à la vigilance après une escroquerie mettant en scène de prétendus conseillers de l'assurance-maladie. Le stratagème, impliquant des SMS frauduleux et des appels téléphoniques trompeurs, incite les victimes à communiquer leurs informations personnelles et bancaires.

La gendarmerie des Hautes-Pyrénées a décidé d'alerter un maximum de personnes sur un nouveau type d'escroquerie. 

L'histoire commence par un simple SMS envoyé le 10 mars 2024 à une personne, d'Arras-en-Lavedan, lui demandant de mettre jour son compte Améli. Vrai message ou nouveau spam ? Peu après, l'assurée reçoit un coup de téléphone. À l'autre bout du fil, un interlocuteur se présente comme un conseiller de l'assurance maladie. "Ne vous inquiétez pas. Ce SMS n'est pas une arnaque. Il faut réencoder vos cartes" explique-t-il en substance.

Pour l'aider, il lui propose de communiquer son code et de mettre sa carte dans une enveloppe. "Un coursier va spécialement se déplacer à votre domicile récupérer le moyen de paiement ainsi que les codes correspondants. Ce sera plus simple pour vous" assure le conseiller. Manque de chance. Tout ceci est une escroquerie.

Après cet épisode, des virements externes sont opérés et le coursier réalise des retraits dans des distributeurs automatiques de billets jusqu'au plafonnement. Le préjudice de la victime se monte à 2200€ de retraits en DAB et 300€ d'un virement vers un compte externe. D'autres opérations ont été rejetées grâce à la vigilance de sa banque. 

Les forces de l'ordre demandent que l'information soit diffusée le plus largement possible et d'être particulièrement vigilant pour éviter une nouvelle arnaque du faux coursier.