Vidéo : des bagarres d’une rare violence à Tarbes, le cri d’alarme d’un syndicat de police

Depuis le déconfinement, Tarbes connaît une recrudescence de bagarres ultra violentes. Des individus, souvent très nombreux et armés de marteaux, barre de fer et machette, se retrouvent aux abords des bars pour en découdre. Le syndicat Alliance Police Nationale alerte sur ce phénomène inquiétant.

Des individus s'en prennent à un véhicule stationné Place de Verdun à Tarbes.
Des individus s'en prennent à un véhicule stationné Place de Verdun à Tarbes. © Facebook Semaine des Pyrénées
La ville n'avait jamais connu une telle violence. Depuis plusieurs semaines, une fois la nuit tombée, les altercations se multiplient dans le centre ville de Tarbes. 

On dénombre une douzaine de bagarres depuis les six dernières semaines. A chaque fois, ces individus sont nombreux, ils étaient 30 le week-end du 14 juillet Place de Verdun avec des barres de fer, des couteaux, des machettes.

Raconte Pierre Pailhon, le représentant départemental Alliance Police Nationale

Violence gratuite

Le fonctionnaire de police s'inquiète de ce phénomène qui se répète malheureusement, surtout au centre ville de Tarbes et sur le quartier de l'Arsenal. Des bandes de jeunes hommes se retrouvent aux abords des bars et se bagarrent en transformant les tables et chaises en projectiles. Comme le montre cette vidéo qui circule sur les réseaux sociaux :
bagarre Tarbes

Pas assez de policiers

Le syndicat Alliance Police Nationale réclame des fonctionnaires supplémentaires. 

On est incapable de répondre à ces violences. La nuit, on est 6 agents sur le terrain. C'est ingérable.

Explique Pierre Pailhon.


Le syndicat réclame des renforts, 20 à 25 policiers supplémentaires seraient nécessaires selon Pierre Pailhon. Ce dernier a rencontré la semaine dernière, l'élu en charge de la sécurité à la ville de Tarbes Roger-Vincent Calatayud qui explique :

Dans ces bagarres, il n'y a pas eu de blessés, il faut relativiser mais pas s'en satisfaire. Ce qui s'est passé n'est pas normal. On est à l'écoute des demandes des agents de police. Et on ne manque pas de faire remonter ces doléances au ministère de l'intérieur dés qu'on le peut.

L'élu assure aussi que la municipalité envisage de développer la vidéo protection pendant le mandat en cours. La ville de Tarbes est déjà dotée de 66 caméras installées dans le centre ville. 
Alliance Police Nationale compte aussi solliciter le Préfet et les députés pour pouvoir faire remonter ce problème au plus niveau.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers sécurité société