VIDEO - L'ourse Sorita qui pourrait attendre des oursons pour le printemps avant son entrée en hivernation

Sorita, photographiée le 6 septembre 2019 / © FIEP - Réseau ours
Sorita, photographiée le 6 septembre 2019 / © FIEP - Réseau ours

Il y a un peu plus d'un an les ourses slovènes Sorita et sa congénére Calverina étaient relachées dans le Béarn. De nouvelles images montrent Sorita, bien installée sur son territoire, en bonne santé. Il se pourrait même qu'elle attende des petits pour le prochain printemps.

Par EG + FIEP

Une vidéo captée par une des caméras automatiques du réseau ours

Une nouvelle vidéo de l’ourse Sorita, arrivée en Béarn le 5 octobre 2018, a été obtenue en vallée d’Aspe, le 6 septembre 2019, par l’un des appareils automatiques du FIEP Groupe ours Pyrénées, en partenariat avec le Parc National des Pyrénées, dans le cadre du Réseau ours brun, piloté par l’ONCFS.
 
Pyrénées : l'ourse Sorita se porte à merveille et attend peut-être des petits

Sur cette nouvelle vidéo du FIEP, on voit comment Sorita marque son passage en se frottant sur un sapin utilisé par les ours (et le reste de la faune) depuis des années comme lieu de marquage, pour se rencontrer ou s’éviter. 

L'ourse se porte bien

L’ourse semble en bonne santé et l’on peut aisément distinguer le collier émetteur et les puces auriculaires, destinées à son suivi à distance.
Cette ourse, âgée de 6 ans cette année, s’est parfaitement intégrée à son nouvel habitat, en fréquentant les mêmes zones que les autres ours présents sans interruption dans les montagnes béarnaises. De nombreux indices relevés au cours de l’année 2019 ont permis de suivre son alimentation et son activité.
Ce printemps, elle a brouté goulument de l’herbe et des végétaux durant des heures, comme l’ont attesté divers témoignages visuels. Puis en été, elle a fréquenté les zones à myrtilles, à framboises, consommé des œufs et des larves de fourmis, avant de consommer des noisettes et des glands cet automne. Ces fruits secs lui permettront d’engraisser afin de passer l’hiver dans sa tanière et d’allaiter ses petits. 

Des oursons attendus pour le printemps prochain ?

Ses accouplements avec les mâles Rodri et Néré, attestés par l’ONCFS, devraient normalement annoncer la naissance probable d’oursons au printemps prochain. Le fait qu’elle se soit accouplée avec les mâles présents sur son territoire devrait permettre que ses oursons soient épargnés par ces mêmes mâles, contrairement à ce qui s’était passé au printemps dernier.
 

Sorita est une ourse peu prédatrice, puisque bien qu’elle ait découvert un nouveau territoire, elle a su trouver de la nourriture naturelle, a consommé des charognes, mais n’a commis aucune attaque certaine, même si 2 dommages ont été indemnisés car elle avait consommé les dépouilles.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus