• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Un chantier “vert” pour EDF dans les Pyrénées

Un chantier en altitude soumis à la protection de l'environnement
Un chantier en altitude soumis à la protection de l'environnement

Sur le chantier de la prise d'eau de l'Ardiden, EDF déplace des calotritons et préserve des plantes carnivores : les droseras.

Par Régis Cothias

A 2.000 m d'altitude, le canal de l’Ardiden s’étend sur 2 kilomètres de long et dispose de 17 prises d’eau. Après 60 ans de fonctionnement et le passage de plusieurs crues et avalanches, l'ouvrage nécessite aujourd’hui une rénovation complète (génie civil et mécanique) d’un montant d’1,5 millions d’euros.
Aux contraintes d'un chantier en altitude, s'ajoute pour EDF et les entreprises sous-traitantes en charge des travaux, la protection sur le site des espèces animales et végétales. Les calotritons et les droseras font l'objet d'une attention particulière :
Les calotritons capturés puis relâchés
Les calotritons capturés puis relâchés
  • Mise en place de zones de sécurité et balisage en début de chantier pour les 17 secteurs de Drosera (une plante carnivore) répertoriés le long du canal,
  • Obligation de circuler directement sur le canal pour le personnel et mise en place de caillebotis aux endroits sensibles pour les zones humides,
  • La dernière étape, avant la mise à sec des prises d’eau, a été le déplacement des Calotritons des Pyrénées présents sur site. 4 prises d’eau sur les 17 abritent abritent l’amphibien à la forme d'une salamandre à la peau rugueuse et grise ou noire. 

Sur le même sujet

Montpellier : grève des chauffeurs de Transdev Occitanie Littoral

Les + Lus