Hérault : un enseignant et élu de Bédarieux arrêté pour détention d'images pédopornographiques

L'arrestation d'un homme de 36 ans à Bédarieux a eu lieu lundi. Ce sont des enquêteurs de l'office central pour la répression des violences aux personnes qui ont opéré dans l'Hérault avec des policiers. Cet enseignant et conseiller municipal est accusé de détention d'images pédopornographiques.

Les enquêteurs spécialisés auraient saisi plus de 10.000 images montrant des enfants nus et des photos pédopornographiques dans l'ordinateur du suspect. Un homme de 36 ans, instituteur enseignant en primaire à l'école Langevin Wallon et élu municipal de la majorité à Bédarieux dans l'Hérault. Il est célibataire et sans enfant.

Il a été interpellé lundi et placé en garde à vue. L'homme serait toujours entendu par les enquêteurs de la police judiciaire de Montpellier.

Dans un communiqué, le procureur de la République de Béziers précise : "Au cours de sa garde à vue, après s'en être défendu, il finissait pas reconnaître avoir une attirance sexuelle à l'égard des garçons âgés de 16 à 18 ans et avoir téléchargé sur des réseaux de peer-to-peer quelques images pornographiques mettant en scène des mineurs mais qu'il les avait immédiatement effacées.".

Cette opération a eu lieu à la suite d'une veille sur des réseaux Internet d'échanges d'images et de vidéos à caractère pédopornographique.

Lors de sa présentation devant un magistrat instructeur, le trentenaire a été mis en examen "des chefs de détention, d’offre et mises à disposition ainsi que d'importations de fichiers pornographiques mettant en scène des mineurs entre octobre 2015 et octobre 2021". Il est depuis placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention.

Les peines maximales encourues pour ces délits sont notamment de 5 ans d'emprisonnement et 75 000 € d'amende.

Une dénonciation ?

Cette arrestation aurait pu se faire sur dénonciation d'une jeune femme, âgée de 19 ans.

Selon nos confrères d'actu.fr, une jeune femme accuse ce père de famille d'avoir abusé d'elle étant mineure. Une information non confirmée par le Parquet de Béziers.

L'analyse des éléments contenus dans l'ordinateur du suspect de Bédarieux aurait également permis une autre interpellation mardi, celle d'un quinquagénaire à Nîmes chez qui les policiers ont également saisi un ordinateur.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pédophilie faits divers éducation société témoignage violence justice