Frontignan : un ex-animateur d'un centre de loisirs arrêté pour détention d'images pédopornographiques

Un homme de 28 ans a été arrêté et mis en examen pour détention et consultation d'images pédopornographiques, exhibition sexuelle et corruption de mineur. Son ordinateur a été détecté par la police néo-zélandaise. Il a été arrêté à son domicile d'Agde, dans l'Hérault. 

Le dossier a  été  transmis au SRPJ de Montpellier via Interpol par les enquêteurs de Nouvelle-Zélande  qui ont localisé l'ordinateur
Le dossier a été transmis au SRPJ de Montpellier via Interpol par les enquêteurs de Nouvelle-Zélande qui ont localisé l'ordinateur © MaxPPP

L'information a été révélée par nos confrères de Midi Libre : un homme de 28 ans a été arrêté à son domicile d'Agde dans l'Hérault et mis en examen pour détention et consultation d'images pédopornographiques, exhibition sexuelle et corruption de mineur.

Cet ex-animateur au centre de loisirs de Frontignan, près de Sète, a été repéré par  les policiers de Nouvelle-Zélande qui surveillaient un un forum fréquenté par des pédophiles et qui ont découvert  une vidéo. "  Les enquêteurs, en surveillant un forum fréquenté par des pédophiles qui s’y échangeaient des vidéos de viols et d’agressions sexuelles commises sur des enfants l’ont vu apparaître sur une vidéo, en train de commettre un acte sexuel en présence d’une fillette de dix ans, " d'après les informations de nos confrères. 

Les enquêteurs de Nouvelle-Zélande ont ensuite localisé l'ordinateur et ont transmis le dossier au SRPJ de Montpellier via Interpol. Les policiers de Montpellier ont réussi à identifier et à retrouver la fillette de 10 ans sur la vidéo. "  Elle a alors raconté que cette scène s’était produite cinq ans plus tôt, alors qu’elle fréquentait un centre de loisirs de Frontignan, et a pu désigner l’animateur mis en cause. " 

 

Récidiviste

Au cours de la perquisition à son domicile, les policiers ont découvert des milliers de photos et des centaines de vidéos à caractère pédophile dans son ordinateur. L'homme était déjà sous contrôle judiciaire pour des faits similaires et est soupçonné d'avoir commis des actes sexuels avec une fillette de trois ans qu'il gardait en baby-sitting. Il voyageait beaucoup et se rapprochait des enfants par le biais de petits jobs.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société sexualité pédophilie international police sécurité