• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les 3 jihadistes présumés se sont rendus à la gendarmerie du Caylar

© France3 LR / Frédéric Guibal
© France3 LR / Frédéric Guibal

A 11 heures ce mercredi matin, les 3 français, jihadistes présumés, se sont rendus d'eux-même à la gendarmerie du Caylar, dans l'Hérault. Confirmant ainsi l'annonce des avocats faite à France 3 Midi-Pyrénées.

Par Melody Locard

Le beau-frère de Mohamed Merah, un de ses amis d'enfance et un troisième homme de 24 ans, originaire d'Albi se sont rendus à la gendarmerie du Caylar, dans l'Hérault (34) ce mercredi matin, à 11 heures. D'après le site de France 3 Languedoc Roussillon, ils sont actuellement en transfert et sont attendus à Montpellier ou Lodève dans l'après-midi.

Les trois hommes ont été placés en garde en vue et seront présentés à un juge anti-terroriste, a-t-on appris auprès de la gendarmerie. Après s'être rendus à la gendarmerie du Caylar (Hérault), "ils se sont vu notifier leur garde à vue et, conformément à la procédure, ils seront remis à un juge anti-terroriste", a indiqué le colonel Patrick Mascaro, commandant de la gendarmerie du département.

Plus tôt dans la matinée, Maîtres Le Bonjour, avocat du mari de Souad Merah, et Legros-Gimbert annonçaient : "Les trois hommes seraient ensemble dans une voiture de location, prêts à se rendre aux gendarmes"

Partis tous les trois de Marseille au volant d'une voiture de location, "ils ont décidé de s'arrêter dans la commune du Caylar" détaillaient Me Le Bonjour. "Face aux pressions, pour éviter que n'importe quoi soit dit sur eux" ajoute-t-il.

Après de fausses informations communiquées par le ministère de l'Intérieur hier, selon lesquelles les trois hommes avaient atterris à l'aéroport de Paris Orly, les avocats toulousains ont rectifié.

Maîtres Pierre Dunac et Apollinaire Legros-Gimbert expliquaient mardi soir à l'AFP que les trois hommes n'avaient pu embarquer dans le vol initialement prévu au départ de la Turquie et à destination de Paris mais qu'ils avaient pu prendre un vol suivant à destination d'un aéroport de province dont ils sont ressortis sans être inquiétés. 

Les trois hommes ont donc atterri hier, mardi 23 septembre, à l'aéroport de Marseille. 

Ces trois personnes sont soupçonnées par les policiers et le parquet antiterroriste de Paris d'appartenir à une filière de recrutement jihadiste en Syrie. Mais ils ne font l'objet d'aucun mandat d'arrêt international.

Parmi ces trois hommes, figurerait donc le mari de Souad Merah, la soeur de Mohamed Merah, mais aussi un ami d'enfance du "tueur au scooter" originaire du quartier des Izards à Toulouse, et enfin un Albigeois de 24 ans, qui se serait récemment converti à l'Islam radical.

Vidéo : le reportage de Delphine Gérard et Denis Hémardinquer
rencontre avec les avocats des jihadistes

A lire aussi

Sur le même sujet

Les “gilets jaunes” d’Alès ont de nouveau investi la rocade

Les + Lus