• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les 3 djihadistes présumés se sont rendus à la gendarmerie du Caylar

Gendarmerie de Lodève (34) / © Alexandre Grellier
Gendarmerie de Lodève (34) / © Alexandre Grellier

Les 3 djihadistes français de retour de Syrie se sont  rendus d'eux-même à la gendarmerie du Caylar  dans l'Hérault ce matin vers 11H h. Ils seraient en train d'être transférés sur  Montpellier dans un fourgon. Ils sont mis en garde à vue.   

Par Armelle Goyon

Selon notre confrère Le Monde, Imad Djebali, ami d’enfance de Mohamed Merah et condamné en 2009 à quatre ans de prison pour terrorisme, Abdelouahed Baghdali, époux de Souad Merah (la sœur du tueur au scooter) et Gaël Maurize, également connu des services de renseignement pour son implication dans une filière djihadiste, avaient échappé hier à une arrestation de la DGSI (Direction Générale de la Sécurité Intérieure) suite à une mauvaise transmission d'informations entre services français et services turcs. 

Il semblerait que les 3 djihadistes se promenaient mardi après-midi en toute liberté dans les rues de Marseille, où ils ont loué une voiture avant de se diriger vers Le Caylar dans l'Hérault. Ils se sont rendus à la gendarmerie à 11 h ce matin. Actuellement en cours de transfert, ils sont attendus à Montpellier ou Lodève dans l'après-midi. 


Entretien ce matin avec les avocats des 3 hommes

Les avocats des 3 djihadistes
Un reportage de Delphine Gérard et Denis Hémardinquer

Interviews:
Maître Apollinaire Legros-Gimbert, avocat d'un des djihadistes présumés
Maître Thierry Lebonjour, avocat d'un des djihadistes présumés

Les trois hommes ont été placés en garde en vue et seront présentés à un juge anti-terroriste, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.
Après qu'ils se sont rendus à la gendarmerie du Caylar (Hérault), "ils se sont vu notifier leur garde à vue et, conformément à la procédure, ilsseront remis à un juge anti-terroriste", a indiqué  le colonel Patrick Mascaro, commandant de la gendarmerie du département.

Sur le même sujet

Aude : des vendanges inespérées après les inondations d'octobre 2018

Les + Lus