Il dit avoir entendu "des voix de l'au-delà" : un maire de l'Hérault soupçonné de détournement de centaines de milliers d'euros d'argent public

Gilles d’Ettore est suspecté d’avoir détourné 300 000 euros à la mairie d'Agde dans l'Hérault. Arrêté et placé en garde à vue, il a expliqué aux policiers avoir agi à la demande de voix de l’au-delà. Une voyante a également été interpellée. Ils ont été déférés au tribunal de Béziers, jeudi matin.

Gilles d’Ettore a été arrêté à son domicile mercredi 20 mars 2024. Placé en garde à vue, le maire d’Agde dans l’Hérault, a été déféré au tribunal de Béziers jeudi 21 mars dans la matinée, en vue d'être présenté à un juge d'instruction.

À LIRE AUSSI - Prison. Le maire d’Agde et une voyante incarcérés pour détournement de fonds publics

Pendant 48h, l’édile a été interrogé dans le cadre d’une investigation menée conjointement par la police d’Agde et la brigade de criminalité financière de Montpellier. Il est soupçonné d'une escroquerie dont le préjudice s’élèverait à plusieurs centaines de milliers d'euros, selon une source policière. Au moins 300 000 euros, précise une autre source proche de l'enquête. Le maire a été déféré ce jeudi matin au tribunal de Béziers en vue d’être présenté au magistrat instructeur.

Une voyante et son mari impliqués

Dans cette affaire, au moins une autre personne a été interpellée et placée en garde à vue, mercredi. Il s'agit d'une "femme de son entourage, exerçant une activité de voyante et médium", selon le procureur de la République à Béziers. Elle affirme être en relation avec des défunts. La médium a reconnu les faits, indique une source policière. Elle a été déférée au tribunal de Béziers jeudi matin, tout comme son mari.

Une enquête pour association de malfaiteurs et escroquerie en bande organisée, notamment, a été ouverte il y a plusieurs mois. Dans un communiqué daté de mercredi après-midi, le procureur de Béziers rappelle que toutes les personnes citées dans cette affaire bénéficient de la présomption d'innocence. Le parquet pourrait faire un nouveau point jeudi après-midi.

Un coup de fil de l'au-delà pour construire une véranda

Au cours de son interrogatoire, la voyante a reconnu avoir sollicité le maire d’Agde par téléphone pour lui demander des sommes d’argent. Des sommes d’abord petites, puis de plus en plus importantes, jusqu’au financement de la construction d’une véranda, explique à France 3 une source proche de l’enquête. Ces détournements présumés de l'argent de la mairie d'Agde durent depuis plusieurs mois voire plusieurs années.

À LIRE AUSSI Enquête pour escroquerie : Gilles d'Ettore, le maire d'Agde arrêté par la police et en garde à vue

En garde à vue, le maire a affirmé aux enquêteurs avoir été contacté par téléphone depuis l'au-delà. La voix - que le maire dit avoir entendue - lui demandait de faire des dons d'argent et financer des projets. Confronté à la voyante et ses aveux, l'élu a maintenu sa version : il n'a pas été contacté par cette femme, mais par des voix venant de l'au-delà.

Âgé de 55 ans et ancien député de l'Hérault (2007-2012), Gilles d'Ettore est le maire d'Agde depuis 2001, élu sous l'étiquette "Les Républicains". Il préside également la Communauté d'agglomération Hérault Méditerranée depuis 21 ans.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité