Inflation : privés d'entrée ou de dessert, les écoliers de cette commune de l'Hérault devront choisir

Publié le
Écrit par Josette Sanna .

A Agde, la mairie et le prestataire de restauration collective de la ville sont à couteaux tirés. Face à la hausse des coûts, les enfants et les seniors doivent choisir entre l'entrée, le fromage ou le dessert, alors que le contrat prévoit de servir un menu complet.

Au menu du jour, le plat principal, le fromage et l’éclair au chocolat en dessert. Un repas copieux…mais encore incomplet servi dans les écoles agathoises. Voilà trois semaines qu’il manque une partie du repas ici. Et pour les 1500 écoliers de la ville, c’est le même problème.

Inflation

Depuis la mi-novembre une entrée ou un dessert est enlevé à chaque repas par le prestataire. C'est comme cela qu'il a décidé de combler ses pertes à cause de l’inflation. Il souhaite une hausse de ses tarifs de 15%. Une hausse inenvisageable pour la municipalité aujourd’hui.

"C'est très compliqué. L'impact est multiplié par trois pour l'électricité, par quatre pour le gaz, cela représente trois millions et demi d'euros supplémentaires sur le budget de la commune. On est impactés sur tout, donc il s'agit de trouver le bon équilibre", précise Yannick Hivin, directeur général des services de la mairie d'Agde.

Factures salées

En conséquence, difficile pour le restaurateur qui fournit les repas pour les collectivités d'Agde de payer ses propres factures. En un an, les prix des aliments se sont envolés et sa facture d’énergie a été multipliée par dix. Malgré tout, il l’assure, les repas scolaires sont équilibrés.

"Dans un équilibre alimentaire, le repas à quatre composantes fait aussi partie de l'équilibre des repas en France".

On voulait créer une onde de choc pour dire "réveillez-vous, écoutez-nous, on va disparaître si vous ne comprenez pas la situation.

Thierry Pompanon, Directeur général de la société SHCB.

Directeur général de la société SHCB

Le restaurateur est inquiet pour l’avenir de ce site de 50 salariés. Alors dès la semaine prochaine, la ville va négocier de nouveau avec son prestataire. Avec tous deux un objectif : le retour d’un repas complet dans les écoles d’Agde.

 Ecrit avec Aurélien Pol

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité