• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Béziers : une avocate fouillée au centre de rétention de Lyon devant sa cliente

archives / © France 3 RA
archives / © France 3 RA

L'affaire s'est produite jeudi au centre de rétention administrative de Lyon et elle est suffisamment rare pour avoir choqué l'avocate de Béziers et le bâtonnier du Rhône. Des policiers ont fouillé le sac de l'avocate dans la salle d'entretien alors que la juriste était en discussion avec sa cliente

Par Fabrice Dubault


C'est France bleu Hérault qui révèle cette affaire ce samedi matin.

Le Parquet de Lyon a ouvert une enquête après un incident grave survenu jeudi au centre de rétention administrative de Lyon Saint-Exupéry.
 

Un fait grave (...) On ne traite pas un avocat comme ça devant son client !" estime le bâtonnier du Rhône, Maître Fader Hamel.


Une avocate de Béziers, Séraphine Gonzalez, a été victime d'une fouille de la part de la police, sans son autorisation, alors qu'elle était en entretien dans le CRA de Lyon avec une cliente, dans un parloir prévu à cet effet.
2 policiers sont entrés dans la pièce sans prévenir et ont fouillé son sac et ses affaires.
 

Les policiers ont-ils outrepassé leurs droits ?


L'avocate s'est sentie humiliée d'un tel traitement devant sa cliente et invoque désormais une atteinte au secret professionnel et à sa profession. Les entretiens client/avocat sont confidentiels afin de respecter les droits de la défense.

Selon nos confrères de France bleu Hérault, le bâtonnier du Rhône a aussitôt alerté le Procureur de la République de cette infraction assez rare. Une enquête a aussitôt été ouverte.
 

On ne peut pas laisser de tels faits se reproduire. C’est une atteinte très grave à la profession. Cette fouille est assez surprenante", écrit le bâtonnier de Lyon dans un courrier envoyé au parquet.

 

Il s'agirait d'une première en France d’après l’ordre des avocats de Lyon.

Le parquet a demandé le visionnage des images de la caméra de vidéosurveillance installée dans la salle d’entretien afin de déterminer les circonstances de cette fouille qui pourrait s'apparenter à une atteinte au secret professionnel.
 

Sur le même sujet

Une vie portuaire découverte à Lattes

Les + Lus