Béziers : un espoir de l'ASBH condamné à 4 ans de prison dont un avec sursis pour avoir tué un ami lors d'un accident

Publié le Mis à jour le
Écrit par Valérie Luxey
Le palais de justice de Béziers
Le palais de justice de Béziers © Yannick Le Teurnier, France 3 Occitanie

Le 4 juillet 2021, un jeune rugbyman du pôle espoir de l'ASBH, le club de Béziers, décédait dans un choc frontal entre la voiture dont il était passager et un platane sur la D908 à Lamalou-les-Bains (Hérault). Le conducteur, un autre joueur biterrois de 18 ans très alcoolisé, était jugé ce 24 août.

Un tout jeune conducteur était jugé ce mardi à Béziers pour un accident de la route ayant causé la mort de son passager à l'aube du 3 juillet 2021 sur la route départementale 908 à Lamalou-les-Bains, dans l'Hérault. Le chauffeur et la victime, juste majeurs, étaient tous deux joueurs au pôle espoir de rugby de l'ASBH, le club de la ville de Béziers.

Le jeune conducteur, âgé de 18 ans, et très alcoolisé au moment du drame vient d'être condamné par le tribunal correctionnel de Béziers à 4 ans de prison dont un avec sursis. Il devra aussi se soigner, travailler et indemniser les victimes parties civiles.

Détention provisoire avant le procès

Christophe Chollet, directeur sportif de l'ASBH, faisait partie des nombreuses personnes, jeunes et membres du club, venues, soutenir le prévenu lors de cette audience. Il explique que le jeune homme était pensionnaire du pôle espoir depuis 4 ans. Doté d'un fort potentiel rugbystique, il avait été détecté lorsqu'il jouait à Bédarieux et il était arrivé à Béziers en classe de 3ème. Depuis, il logeait dans la famille de Christophe Chollet :

On tient à être présent pour lui montrer qu'on est avec lui depuis le début de sa détention, il y a un mois et demi. L'idée, c'est qu'il nous voit, qu'il voit qu'il y a du monde à ses côtés.

 Christophe Chollet, directeur sportif de l'ASBH

Décrit comme calme et posé

Le jeune homme de 18 ans comparaissait ce 24 août devant le tribunal correctionnel de Béziers pour "homicide involontaire par conducteur de véhicule commis sous l'emprise d'un état alcoolique". Il avait été placé en détention provisoire à l'issue de sa garde à vue qui avait suivi l'accident. La femme de Christophe Chollet le décrit comme un individu très calme :

C'est quelqu'un de calme, posé, il est très intelligent, gentil et agréable à vivre. Au volant, il a toujours été extrêmement prudent. Ce qui est arrivé est un drame qu'on ne peut pas comprendre. Une vie a été perdue et une autre détruite, sans compter la souffrance des familles.

L'épouse de Christophe Chollet, directeur sportif de l'ASBH, à propos du prévenu

Soirée alcoolisée

Le soir du 3 juillet dernier, le prévenu et la victime avaient passé la soirée à la guinguette Béziers-Plage avec un groupe d'amis. Fortement alcoolisés, ils ont dans un premier temps fait appel à un "Sam" (nom donné à un conducteur resté sobre, une pratique courante chez les jeunes en soirée) pour les ramener.

Il prend le volant contre l'avis de ses amis et s'écrase contre un platane

Mais le groupe avait finalement décidé d'aller poursuivre la fête chez une amie de Lamalou-les-Bains. En cours de route, le prévenu aurait insisté pour récupérer son propre véhicule accompagné de la victime, contre l'avis de leurs amis. L'accident a eu lieu quelques centaines de mètres plus loin, lors d'un choc frontal contre un platane. La victime de 18 ans est décédée le lendemain.

1,45 gramme d'alcool dans le sang

Lors de son interpellation, le chauffeur présentait un taux d'alcoolémie de 1,45 gramme, bien supérieur à la limite légale de 0,2 gramme d'alcool imposé aux jeunes conducteurs. Outre le retrait de son permis de conduire et la confiscation de son véhicule, il encourait au maximum 7 ans de prison et 100.000 euros d'amende.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.