Arrestation d'un chef d'entreprise de Béziers : il menaçait un couple de magistrats

Un homme armé a été intercepté sur l'autoroute A61 par les gendarmes hier après-midi. Ce chef d'entreprise de Béziers menaçait d'agresser un couple de magistrats. Depuis des années, il se dit victime d'un complot.

© France 3 LR

L'homme intercepté par les gendarmes était recherché suite à des menaces proférées à l'encontre du monde judiciaire, menaces qui viseraient un couple de magistrats de la région.
Selon le parquet de Montpellier : "Les gendarmes ont trouvé dans la voiture du chef d'entreprise deux armes de poing, des armes détenues illégalement. L'homme est en garde à vue à la gendarmerie de Béziers".
Reste maintenant à déterminer la nature des menaces proférées par l'artisan frigoriste.
Hubert Van den Torren parle beaucoup et se dit victime d'un complot depuis un procès pour contrefaçon qui remonte à 2005.

L'artisan biterrois a interpellé la presse à plusieurs reprises pour raconter son histoire, dénoncer la concurrence déloyale dont il fait l'objet. Et à chaque fois, il fait référence à une magistrate du tribunal de grande instance de Béziers qui selon les dires aurait favorisé son concurrent.
Me Jean-Robert Phung l'avocat des magistrats évoque des rumeurs colportées, affirme que toute cette affaire de complot ne tient pas debout, et parle aujourd'hui  d' une "ultime tentative du chef d'entreprise pour exister". 
Hubert Van den Torren a saisi le conseil supérieur de la magistrature comme la loi le permet à tout citoyen depuis 2009. Le CSM a ouvert une enquête ce qui ne préjuge en rien de la culpabilité de la magistrate.

A suivre le reportage d'Isabelle Bris et de Cédric Métairon.
durée de la vidéo: 01 min 58
Béziers (34) : le chef d'entreprise accuse la magistrate
La garde à vue de l'artisan a été prolongée. L'enquête est confiée à la section de recherche de la gendarmerie de Montpellier.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice enquêtes entreprises