Béziers : les prisonniers en activité plongée, les surveillants en colère

© Guillaume Bonnefont/MAXPPP
© Guillaume Bonnefont/MAXPPP

Des détenus de la prison de Béziers ont participé à un stage de plongée sous-marine à Carnon-plage. Plusieurs surveillants s’indignent de cette activité alors qu’ils se voient refuser des formations pour raisons de financements.

Par CB


C'est le syndicat Force Ouvrière du centre pénitenciaire de Béziers qui a révélé l'affaire dans un communiqué. Dans la matinée du mercredi 18 septembre, trois détenus ont reçu l'autorisation de se rendre sur le littoral, à Carnon-Plage,  pour participer à une activité plongée sous-marine. 

D'après nos confrères de France Bleu Hérault, les détenus étaient accompagnés par deux moniteurs de sport, d'un dirigeant de la prison et d'un officier. Ils auraient même déjeuné dans un restaurant de la ville le midi. 


" Un coût financier non négligeable" 


Pour les surveillants de la prison de Béziers la pillule ne passe pas vraiment.  Ils pointent notamment le coût financier d'une telle activité, comme l'explique Nicolas Burtz, représentant Force Ouvrière à nos confrères de France Bleu : 

" Une initiation à la plongée, a un certain coût financier non-négligeable. Certains personnels n'ont pas les moyens d'offir une telle sortie" Nicolas Burtz. 


Le représentant syndical explique aussi, que plusieurs formations destinées aux surveillants ont été refusées par la direction cet été pour raisons financières. 

Contactée ce matin par France 3 Occitanie, la direction du centre pénitenciaire de Béziers n'était pas disponible pour répondre à nos questions. 

Dans de nombreuses prisons en France, des prisonniers peuvent participer à des activités sportives, l'objectif est de travailler sur la réinsertion des détenus. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus