Béziers : un trafic de drogue international démantelé

Images d'illustration / © KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Images d'illustration / © KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Huit personnes ont été mises en examen et incarcérés pour trafic de cannabis et un autre a été placé sous contrôle judiciaire pour complicité. Ils écoulaient de la drogue en grande quantité, le trafic portait sur plusieurs centaines de milliers d'euros par an.

Par Joane Mériot

Presque un an d’enquête


Ces neuf individus ont été interpellés ce lundi à Lespignan et Avignon, près de Béziers.
Cette équipe, "très discrète" reposait sur une structure familiale. Elle était suivie depuis mai 2017, a précisé le chef du SRPJ de Montpellier, Jean-Philippe Fougereau, lors d'une conférence de presse conjointe avec le procureur Yvon Calvet.

Plus de 28kg d’herbe saisie


Lors des perquisitions qui ont suivi les arrestations, les enquêteurs ont saisi 28kg d'herbe de cannabis, deux kilos de résine, cinq fusils à pompe, deux armes de poing, six véhicules haut de gamme, a-t-il détaillé.

Mais ils ont également découvert à Pia (Pyrénées-Orientales), d'où étaient originaires certains des mis en examen, une station de production contenant 450 plants qui pouvaient produire cinq récoltes par an, et rapporter environ 100.000 euros par récolté, a ajouté M. Fougereau. 

Béziers et Montpellier, des plaques tournantes du cannabis


Yvon Calvet a souligné que le parquet et le SRPJ avaient travaillé sur plusieurs affaires du même ordre ces derniers mois, assurant que Béziers et Montpellier étaient "des plaques tournantes du trafic de cannabis au plan national".

Il y a un peu plus de dix jours, une trentaine de personnes ont été interpellées dans l'arc méditerranéen et dans l'Hérault principalement. Ces personnes participaient à un vaste trafic de drogue entre la France et l'Espagne.

 

Ce trafic "pose d'énormes problèmes de santé publique" en particulier chez les jeunes, a relevé Yvon Calvet, affirmant sa volonté de poursuivre ces démantèlements de réseaux.

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus