Pro D2 - rachat de l’AS Béziers-Hérault : Pierre-Olivier Valaize, co-président de l'ASBH quitte le club

Pierre-Olivier Valaize, co-président de l'AS Béziers (ASBH), a annoncé dimanche 19 juillet, son départ du club. Une annonce qui intervient quelques jours seulement après l'officialisation du maintien du club héraultais en Pro D2 grâce à la validation des comptes par la DNACG.
Pierre-Olivier Valaize, était co-président de l'ASBH aux côtés de Cédric Bistué - archives.
Pierre-Olivier Valaize, était co-président de l'ASBH aux côtés de Cédric Bistué - archives. © MaxPPP - PIERRE SALIBA
Le 16 juillet dernier, nous vous annoncions la fin du feuilleton estival pour le club de rugby de Béziers. La Direction nationale d'aide et de contrôle de gestion (DNACG) validait en effet les comptes de l'ASBH, permettant au club biterrois d'évoluer en Pro D2 la saison prochaine.

Dimanche 19 juillet, un nouvel épisode s'est finalement joué, avec l'annonce du départ du co-président de l'AS Béziers, Pierre-Olivier Valaize.

Ça fait neuf ans que je me bats pour l'intérêt du club tous les jours, bénévolement. J'avais déjà décidé de passer la main. C'est ferme et irrévocable. Je suis content, on a quand même sauvé le club.

Pierre-Olivier Valaize

Des finances dans le rouge

En proie à des difficultés financières, le club aux 11 titres de champion de France a un temps failli être racheté par un projet franco-émirati porté par l'ancien ailier vedette du XV de France Christophe Dominici. La vente a finalement capoté.

Ce contre-temps, conjugué au départ de Louis-Pierre Angelotti, sponsor principal du club, avait fait planer le doute quant au maintien de Béziers en Pro D2.

Concernant la situation financière de la Société anonyme sportive professionnelle (SASP), le dirigeant évoque "un déficit cumulé de 5 millions d'euros, qui s'est fait en l'espace de 21 ans. Mais il a été comblé par des apports en fonds propres des actionnaires successifs à hauteur de 6 millions d'euros". Le dernier versement, de 960.000 euros, a eu lieu avant mercredi 15 juillet au soir, "pour permettre au club de continuer en Pro D2".
 

Pierre-Olivier Valaize, "fatigué, usé"

Pierre-Olivier Valaize, qui se dit "fatigué, usé", ne souhaite pas s'exprimer sur le devenir de Cédric Bistué, co-président à ses côtés. "Cédric, moi et tous les actionnaires, on a toujours dit qu'on était vendeur. Qu'on était prêt à s'effacer si c'était pour le bien du club. Avec un projet cohérent", a-t-il conclu.

Alors qu'une assemblée générale extraordinaire doit se tenir début août, Pierre-Olivier Valaize a assuré qu'il "accompagnerait le club jusque-là, pour qu'ensuite, on trouve d'autres solutions au niveau de la gouvernance".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pro d2 rugby sport as béziers-hérault économie