VIDÉO. "On ne peut pas s'amuser à piller cette nappe" : la vente d'une source d'eau à des industriels provoque la colère des habitants

L'association "Veille au grain" manifestait, samedi 27 avril, à Pézenas dans l'Hérault. La raison de leur colère, la vente à un grand groupe industriel d'une parcelle sous laquelle se cache un trésor inexploité, dans la commune voisine de Montagnac.

Voilà cinq mois que la polémique agite ce petit village de l'Hérault, qui abrite 4 200 âmes. Située entre Montpellier et Béziers, Montagnac est assise sur un trésor inestimable, une nappe phréatique profonde, et généreusement chargée en eau douce. Une aubaine dans cette région en proie à la sécheresse.

Vente de parcelle

Seulement, cette eau logée à 1 500 mètres sous terre n'est pas exploitée depuis 2016, faute d'infrastructures et de moyen. Alors en 2022, la municipalité, et son maire sans étiquette Yann Llopis, votent en conseil la vente de la parcelle, où se trouvait jusqu'en 2016 le trésor en question : le forage de la Castillone. Les acheteurs ne sont autres que le groupe industriel ALMA, qui détient notamment le groupe Cristalline. Le groupe prévoit de relancer le forage de la nappe, et d'installer sur place une usine d'embouteillage. Sous la Castillone, le débit serait tel que l'usine pourrait produire 500 000 bouteilles par jour.

Une aberration pour le collectif "Veille au grain", qui s’est créé suite à la décision. Les membres de l'association étaient réunis, samedi 27 avril, dans les rues de Pézenas pour faire entendre leur colère.

durée de la vidéo : 00h00mn16s
Vincent Lapasset est trésorier de l'association. ©Christophe Monteil - Caroline Agullo

Trésor bradé pour la mairie ?

Si Vincent Palasset ne comprend pas les motifs de la vente, la mairie est pourtant claire sur ses intentions. L'édile, Yann Llopis, espère vendre la parcelle en question 30 000 euros au groupe industriel, et ainsi créer de l'emploi sur sa commune. Il s'expliquait dans ce reportage diffusé sur France 2 en septembre 2023.

Mais ses arguments sont inaudibles pour les dizaines de manifestants, présents à Pézenas samedi, qui jugent le prix "dérisoire".

durée de la vidéo : 00h00mn20s
La mairie a accepté de vendre la parcelle 30 000 euros au group industriel Alma. ©Christophe Monteil - Caroline Agullo

Recours au tribunal

Depuis septembre, "Veille eau grain" a déposé des recours devant le tribunal administratif, pour faire annuler la vente. Si la mairie est décidée à céder sa source, c'est bien l'État qui devra trancher dans les mois à venir. On n’a pas fini d'entendre parler du trésor de Montagnac, et de sa polémique...

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité