Coronavirus : cas positifs et visites interdites dans plusieurs Ehpad et maisons de retraite de l’Hérault

Des clusters à Béziers et Montpellier, des résidents et des personnels testés positifs à Pézenas… Situation sous haute surveillance dans les Ehpad et maisons de retraite de l’Hérault, département classé en zone rouge en raison de la forte circulation du virus.
 
Un EHPAD dans l'Hérault - archives.
Un EHPAD dans l'Hérault - archives. © Guillaume BONNEFONT/MAXPPP
La liste des maisons de retraite et EHPAD touchés par la covid-19 évolue d’heure en heure mais ce mardi 8 septembre, on recensait dans l’Hérault au moins 3 établissements pour personnes âgées avec des cas positifs :Selon les données de l’Agence Régionale de Santé, le nombre de cas positifs détectés dans les Epahd en Occitanie a doublé entre le 24 août et le 6 septembre.
 

Visites autorisées ou pas ?

Tout dépend de la couleur du département : vert, orange ou rouge.
Gard, Hérault, Pyrénées-Orientales, Tarn-et-Garonne et Haute-Garonne sont en rouge, en raison de la forte circulation du virus.

Dans les zones orange et rouges, les visites peuvent être interdites sur décision du directeur de la maison de retraite, en fonction de la situation sanitaire. Dispositif qui peut être assoupli en cas d’urgence, pour une personne en fin de vie par exemple.
Les décisions se prennent en concertation avec l'ARS Occitanie et les équipes médicales qui suivent ces structures.

Renseignez-vous avant d'aller voir un proche

Dans l’Hérault, la gestion des visites et sorties varient selon les établissements : visites autorisées sur rendez-vous pour les familles, ou momentanément interdites. Une décision difficile à prendre pour les maisons de retraite, qui se heurtent à la tristesse des résidents et l’incompréhension des proches. A Béziers par exemple, les visites sont interdites dans les unités touchées mais autorisées sous condition dans les autres secteurs de l'ehpad des Cascades. "L'objectif est de maintenir le lien au maximum. On ne veut pas les perdre de chagrin", explique la direction du Centre Communal d'Action Sociale.

Mais l’épidémie qui reprend en Occitanie inquiète les autorités sur le cas des plus fragiles. Au cours des 3 dernières semaines, on a pu observer une augmentation des hospitalisations et des admissions en réanimation.
La majorité des personnes hospitalisées était âgée de 70 ans et plus.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société personnes âgées famille décès