Les corridas à Palavas, c'est fini !

Pour la première fois depuis 20 ans, les arènes de Palavas-les-Flots n'ont pas accueilli de corrida lors de la dernière feria de la mer en 2017. Christian Jeanjean, le maire de la commune héraultaise, assure maintenant qu'il n'y en aura plus à Palavas tant qu'il est maire.

Illustration : le matador Juan Bautista dans les arènes de Nîmes, pendant la Feria de la Pentecôte, le 25 mai 2015.
Illustration : le matador Juan Bautista dans les arènes de Nîmes, pendant la Feria de la Pentecôte, le 25 mai 2015. © SYLVAIN THOMAS / AFP
Les arènes de Palavas-les-Flots, dans l'Hérault, n'ont pas accueilli de corrida lors de la dernière feria de la mer entre le 28 avril et le 8 mai dernier.

Les corridas à Palavas, c'est fini


C’était la première fois en 20 ans qu'il n'y avait pas de corrida dans la station balnéaire héraultaise. Un choix budgétaire, avaient alors assuré les organisateurs. La fréquentation des corridas, en baisse dans toutes les arènes de la région, avait aussi été pointée du doigt.

Des corridas à Palavas depuis 20 ans


Cette fois, il ne s'agit pas de dire qu'il n'y aura pas de corrida une année ou deux à Palavas. C'est tout simplement terminé. Du moins tant que Christian Jeanjean sera maire de la commune héraultaise. Son successeur pourra remettre la corrida au programme de la feria de la mer. En attendant, les corridas à Palavas, c'est fini !

La fréquentation des corridas en baisse


Cette décision était à prévoir alors que les organisateurs avaient déjà pointé du doigt le coût exorbitant des corridas : entre 100.000 et 150.000 euros le spectacle. Les subventions municipales avaient, par ailleurs, été divisées par deux, 60.000 euros au lieu de 145.000 en 2016. Autre constat qui a entraîné cette décision : la fréquentation des corridas baisse dans toutes les arènes de la région.

"Les 1ers à être touchés c'est les arènes telles que la nôtre"


"L'aficionado n'a peut-être pas les moyens aujourd'hui de se payer 15 ou 20 corridas par saison, ils réduisent alors leur nombre de corridas et je pense que les premiers à être touchés c'est les petites arènes telles que la nôtre, maintenant on continue de travailler et on espère pouvoir en programmer une l'année prochaine.", déclarait un organisateur en mars dernier.

Des courses camarguaises à la place


Les arènes accueilleront à la place des courses camarguaises, un sport dans lequel le taureau n’est pas mis à mort. "Je le répète, une course camarguaise qui coûte dix fois moins, attire trois fois plus de spectateurs.", a déclaré Christian Jeanjean dans une interview accordée à nos confrères de France Bleu Hérault.

durée de la vidéo: 01 min 46
Palavas (34) : la corrida c'est fini ! place à la course camarguaise ©F3 LR

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tauromachie culture tradition sorties et loisirs animaux patrimoine tourisme économie histoire
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter