Déconfinement : voici la carte des plages ouvertes ce week-end en Occitanie

Les préfectures du Gard, de l'Hérault, de l'Aude et des Pyrénées-Orientales examinent les demandes des maires des communes littorales qui souhaitent rouvrir rapidement leurs plages. Une ouverture qui sera "dynamique", pour la marche, les sports nautiques et la baignade, mais sans poser sa serviette.
Des panneaux balisent le sens de circulation obligatoire sur la plage du Prévôt à Villeneuve-les-Maguelone, avant l'ouverture au public prévue samedi 16 mai à 8h.
Des panneaux balisent le sens de circulation obligatoire sur la plage du Prévôt à Villeneuve-les-Maguelone, avant l'ouverture au public prévue samedi 16 mai à 8h. © V.Luxey / FTV
Dès demain samedi 16 mai, certaines plages seront à nouveau accessibles au public.
 
Vous pourrez y marcher, pratiquer un sport nautique ou nager mais pas question pour l'instant de poser sa serviette sur la plage, pour bronzer ou pique-niquer.
 
"C'est ce qu'on appelle une "plage dynamique", explique Jacques Witkowski, le préfet de l'Hérault.

On peut se promener , pratiquer un sport nautique, jouer avec ses enfants, se baigner, poser ses affaires le temps d’une baignade ou d’un jeu mais pas s’installer avec serviettes, parasols et pique-nique."

La location de matelas et la vente d'alcool ou de nourriture sont totalement interdites.
 

Pour répondre aux exigences sanitaires de l'Etat, les communes ont suivi un cahier des charges précis et ont notamment mis en place un sens de circulation pour l'entrée et la sortie des plages, avec un balisage et un rappel des consignes de sécurité.

Il s'agit d'organiser des flux de circulation pour éviter que le public ne se croise. Il faudra respecter une distanciation physique de 4 mètres entre les personnes ou les groupes. Des groupes qui ne pourront pas dépasser les 10 personnes.

Des agents de la police et des services municipaux seront chargés de rappeler ces consignes et de veiller à leur application. Gendarmerie et Police Nationale seront là en renfort.

Le non respect des règles est sanctionné par une amende de 135 euros.

Gard

Quatre plages du Grau-du Roi n'ouvriront que le 21 mai et resteront donc fermées ce week-end. Les autres n'ouvriront pas du tout en mai.

Par arrêté du 15 mai 2020, le préfet du Gard autorise à compter du jeudi 21 mai 2020 et à titre dérogatoire l'accès aux plages du Grau-du-Roi ainsi que les activités nautiques et de plaisance

Une petite déception pour Robert Crauste, le maire du Grau-du-Roi, qui souhaitait ouvrir dès ce samedi 16 mai quatre plages de sa commune.

Tout était prêt pour ouvrir dès demain, mais je veux rester positif. Je pense que la commune restera attractive pour les visiteurs, même sans ses plages. Et puis le 21 mai, c'est quand même proche. On peut attendre quelques jours de plus. Pour l'Ascension, 70% des plages du grau-du-Roi seront accessibles.

La pêche statique à la ligne est interdite sur l’ensemble des plages de le Grau-du-Roi.

 


Détails des accès autorisés pour les quatre plages du Grau-du-Roi ouvertes à partir du 21 mai : 

Sur ces quatre plages, les activités statiques et la pratique des sports et jeux collectifs sont interdites.

 

La plage de l'Espiguette, au Grau du Roi, dans le Gard / Archives - 2019
La plage de l'Espiguette, au Grau du Roi, dans le Gard / Archives - 2019 © I.Bris/FTV

Quatre autres plages resteront interdites d’accès au mois de mai :

Le préfet du Gard a tenu à rappeler que cette ouverture est une dérogation et qu'elle "pourra être levée à tout moment en fonction de l’évolution de la situation sanitaire dans le département ou du non-respect par la population des mesures figurant au présent arrêté."

Hérault

Toutes les plages rouvrent demain samedi 16 mai, de 7h à 20h. A deux exceptions notables : les plages de la Grande-Motte et celles de Frontignan resteront fermées.

Dans ce reportage, découvrez comment l'une des plages de Villeneuve-les-Maguelone dans l'Hérault, s'est préparée à accueillir le public : 


Pour la Grande-Motte, c'est le choix du maire. Pour Frontignan, c'est parce que la préfecture n'a pas été convaincue par le dossier présenté par la municipalité.

Pour les autres exceptions, il s'agit essentiellement de difficultés liées à la configuration des plages, trop petites pour être sécurisées, comme celle de La Conque à Agde par exemple. Ou de considérations écologiques, comme pour les Aresquiers à Villeneuve-les-Maguelone et Frontignan.

Le maire de la Grande-Motte a choisi d'ouvrir ses plages plus tard que les autres le jeudi 21 mai.
Stéphan Rossignol et ses services sont en train d'élaborer un plan ambitieux de sectorisation par activités des plages de la commune, comme le maire l'a expliqué à France Bleu Hérault.

Dans l'Hérault, la préfecture explique ses choix par un souci de "sûreté, cohérence et visibilité".

C'est ce qui a motivé par exemple, explique le préfet Jacques Witkowski, le choix d'horaires identiques partout (de 7h à 20h) et plus larges que demandés par certains maires, "afin que les différentes activités pratiquées sur une plage puisse s'étaler tout au long de la journée."

La continuité territoriale a joué aussi : les plages de la Grande-Motte restant fermées jusqu'au 21 mai, la préfecture a souhaité que le Grand Travers à Mauguio reste aussi interdit au public.
La plage de Carnon centre ouvre par contre dès demain samedi 16 mai, tout comme celle, voisine, de Palavas-les-flots.
 

Carte des plages accessibles ou interdites au public dans l'Hérault à partir du 16 mai 2020.
Carte des plages accessibles ou interdites au public dans l'Hérault à partir du 16 mai 2020. © DDTM34


Liste des plages INTERDITES au public dans l'Hérault :

Les activités possibles ou non sur chaque plage sont règlementées par les maires. : sports nautiques ou pêche peuvent ainsi être autorisés sur une plage et pas sur une autre.

Pour les Aresquiers, le préfet de l'Hérault a souhaité interdire l'accès à la totalité de la plage, afin de la laisser "sous cocon écologique".

Il y a beaucoup de nichées d'oiseaux et on peut en donnant plus de temps aux animaux, leur laisser de plus grandes chances de survie, précise Jacques Witkowski.

Dans cette vidéo, retrouvez quelques images de plages "interdites aux humains", avant la réouverture prévue le 16 ou le 21 mai. Un calme qui ne sera bientôt qu'un souvenir de confinement...
 


Aude

Dans l'Aude, la préfecture a décidé d'accepter l'ouverture de certaines plages de 6h à 21h dès samedi 16 mai. Un accès horaire plus large que dans les autres départements, et qui inclue aussi les étangs et plans d'eau.
 

La plage des Chalets à Gruissan dans l'Aude - illustration
La plage des Chalets à Gruissan dans l'Aude - illustration © P.Leblanc / Max PPP


La préfète de l'Aude, Sophie Elizéon, a autorisé aussi la pêche de loisirs sur les plages et les étangs, en plus des activités "dynamiques" (promenade/baignade/activités sportives et de loisir individuelles/activités de plaisance).

Liste des plages accessibles dès le 16 mai :

Pyrénées-Orientales

La préfecture des Pyrénées-Orientales a autorisé l'ouverture de plans d'eau et de plages au public ce vendredi 15 mai en fin d'après-midi. A noter que la plage de Collioure reste interdite d'accès tout comme celle de l'Anse de Paulilles à Port Vendres.

Liste des plages ouvertes au public à partir du 16 mai :

 
La plage de Torreilles dans les Pyrénées-Orientales, avril 2020.
La plage de Torreilles dans les Pyrénées-Orientales, avril 2020. © FTV

Les activités autorisées sont comme partout ailleurs "dynamiques" : baignade, promenade, running, VTT, activités sportives nautiques ... La pêche est également autorisée et tout regroupement de plus de 10 personnes interdit.

Ce processus se poursuit, a précisé le préfet des Pyrénées-Orientales dans un comuniqué, de nouvelles plages viendront s'ajouter à la liste des plages ouvertes si les maires concernés en font la demande.

Des plans d'eau sont également ouverts dès demain samedi 16 mai, pour le même type d'activités, sur les communes de Prades, Saint-Feliu d'Avall, Les Angles, Olette-Evol, Caramany et Villeneuve de la Raho. 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littoral aménagement du territoire environnement covid-19 santé société déconfinement nature