Hérault : le barrage du Salagou renforce son système d'alerte

Lac du Salagou / © Valérie Grégoire
Lac du Salagou / © Valérie Grégoire

Le barrage du lac du Salagou, qui fêtera ses 50 ans en 2019, renforce son système d'alerte en cas d'incident majeur. Les habitants des 13 communes riveraines seront désormais prévenus via leurs téléphones mobiles.

Par Valérie Luxey

Le barrage du lac du Salagou, près de Lodève, dans l'Hérault, se dote d'un système d'alerte des populations dernière génération. Désormais, les riverains seront prévenus via leurs smartphones en cas d'incident majeur. Auparavant, seules des sirènes émettant un signal de type corne de brume" était en place. Il va rester opérationnel mais c'est bien désormais la téléphonie qui devient le principal canal d'alarme.


Suivez les guides en images


Pour l'occasion, Caroline Agullo et Christophe Monteil ont pu visiter l'ouvrage en compagnie de Cécile Rétailleau, responsable du service Eau -Risques-Littoral et d'Evelyne Kurutcharry, cheffede centre BRL Exploitation.

Le Barrage du Salagou renforce sa sécurité
Caroline Agullo et Christophe Monteil ont visité le barrage du lac du Salagou, dans l'Hérault, qui renforce sa sécurité en se dotant d'un système d'alerte des populations riveraines via leurs smartphones en cas d'incident majeur. - France 3 Occitanie

Permettre une évacuation en 30 minutes


L'objectif est de diffuser dans un minimum de temps un maximum d'informations sur l'état du barrage et les consignes à suivre, notamment en cas d'évacuation des lieux menacés. Une évacuation qui devra se faire en moins de 30 minutes. Le dispositif sera opérationnel dans les 13 communes riveraines du lac du Salagou, soit 3000 foyers. Pour être prévenu, il faut s'inscrire en communiquant ses coordonnées aux mairies des concernées, à savoir Brignac, Canet, Ceyras, Clermont-l’Hérault, Celles, Gignac, Lacoste, Lagamas, Le Bosc, Le Pouget, Pouzols, Saint-André-de-Sangonis et Saint-Guiraud.


Risque infime


Mais le risque d'incident, voire de rupture, reste infime, pour cet ouvrage qui fêtera en 2019 ses 50 ans d'existence. Le corps du barrage, qui retient la plus grande réserve d'eau douce artificielle de l'Hérault, mesure 60 mètres de haut sur 357 mètres de long et 200 mètres de large à sa base. Il est régulièrement inspecté et sert à la production d'électricité et au soutien du débit du fleuve Hérault. En été, le lac est aussi utilisé par les Canadairs qui viennent y remplir leurs réservoirs pour lutter contre les incendies.


A lire aussi

Sur le même sujet

Sète (34) : les Assises de la mer et la visite du ministre de l'Agriculture

Les + Lus