Hérault : de Frontignan à La Grand-Motte, voici les parkings payants et ceux gratuits pour se rendre à la plage

Après plusieurs mois de concertation, le stationnement ne sera pas payant sur les deux parkings du Petit Travers à Carnon et du Grand Travers à La Grande-Motte. Mais sur le littoral de l'Hérault, d’autres ont choisi de faire payer le stationnement pour aller à la plage. On fait le point.

Dans l'Hérault, de nombreuses villes de la côte ont choisi de faire payer le stationnement aux abords des plages, c'est le cas à Palavas-les-Flots
Dans l'Hérault, de nombreuses villes de la côte ont choisi de faire payer le stationnement aux abords des plages, c'est le cas à Palavas-les-Flots © MAXPPP / JEAN MICHEL MART

La municipalité de Mauguio Carnon a changé d'avis. Pas question finalement de rendre payant les deux parkings du Petit Travers à Carnon et du Grand Travers à la Grande-Motte. En prévision du retour des beaux jours et de la chaleur, France 3 Occitanie fait le point pour vous sur le stationnement pour aller à la plage sur tout le littoral de l'Hérault.

Carnon, 40 centimes le quart d'heure

Bonne nouvelle pour les touristes et les résidents. Après plusieurs mois de polémique et de contestation, le parking du Lido à Carnon restera gratuit. A Carnon, au total il y a trois parkings avec accès direct à la plage. Deux sont payants du 1er juin au 31 août et un est gratuit. Les deux payants sont le parking Bessaget qui dispose de 380 places et le parking du Petit Travers avec 525 places. Le tarif est de 40 centimes le quart d’heure. Pour les résidents un pass de 10 euros pour la saison est mis en place.

Palavas-les-Flots, un tarif à l'heure 

La station balnéaire de Palavas-les-Flots attire chaque été des milliers de touristes. Mais pour se rendre à la plage en voiture, il vous faudra payer.  

En effet, les parkings de la ville sont payants du lundi au dimanche inclus et de 9h à 22h. Il vous faudra débourser 1,30 euros par heure, 8 euros pour la journée ou alors 35 euros pour la semaine. Cependant, à l’entrée de Palavas-les-Flots, un parking à étages dispose de 700 places de stationnement gratuites. Il vous faudra marcher un peu pour arriver jusqu’à la plage. La municipalité a également mis en place des stationnements gratuits en zone bleu, un peu partout dans la ville. Mais vous ne pouvez pas y rester plus de 30 minutes.

La Grande-Motte, la gratuité du Grand Travers

La Grande-Motte dispose de nombreux parkings étalés dans toute la ville. Mais beaucoup sont payants : dans le centre-ville, sur le port, au Point-Zéro et au Couchant. Le tarif varie entre 80 centimes et 1,50 euros pour l'heure. 

Mais il y a aussi des stationnements gratuits à la Grande-Motte. Et le Grand Travers en fait désormais partie avec 300 places de stationnement.  L’esplanade Jean- Baumel dispose de 100 places gratuites, le parking du Miramar de 30 places, et le Terre-plein Ouest du port de 280 places. Enfin, au Golf Ponant, il y a 340 places gratuites. 

Villeneuve-lès-Maguelone, 5 euros la journée 

Proche de Montpellier, il y a aussi des plages un peu plus sauvages et plus calmes, celles de Villeneuve-lès-Maguelone. Elles se situent à un kilomètre du centre de la ville à peu près et ne sont pas accessibles en voiture. Pour vous rendre à ces plages, vous devez vous garer sur un des deux parkings de la ville puis emprunter un petit train où y aller à pied.

Mais profiter de ce calme a un coût. Les deux parkings sont payants. Le parking du Pilou, situé à l’Ouest coûte 5 euros quelle que soit la durée, et ce de 8h à 18h. Il y a aussi le parking du Prévost, situé à l’Est, du côté de Palavas-les-Flots. Le tarif est identique, 5 euros de 8h à 18h quelle que soit la durée.

Voici la carte du stationnement sur le littoral de l'Hérault :

Frontignan, tout est gratuit

A Frontignan, vous pourrez aller vous baigner ou bien bronzer sans dépenser un centime dans le stationnement car tous les parkings de la ville sont gratuits. Il y en a zone blanche, d’autres en zone bleue, et là il vous faudra nécessairement le disque pour ne pas vous faire amender.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie méditerranée mer nature