• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Hérault : pourquoi le stationnement est-il devenu payant dans certaines stations balnéaires ?

© MaxPPP - PhotoPQR - L'Indépendant - Michel Clementz
© MaxPPP - PhotoPQR - L'Indépendant - Michel Clementz

Si vous ne payez pas votre stationnement, l'addition risque d'être salée, cet été, dans les stations balnéaires héraultaises. Le prix des amendes a augmenté et les plages horaires payantes ont été élargies. Mais pourquoi le stationnement est-il devenu payant ? Reportage à Palavas et La Grande-Motte.

Par Z.S. - France 3 LR


Avant l'été 2017, le stationnement n'était pas payant à Palavas. Mais ça, c'était avant.
 

Nouvelle réglementaiton


La nouvelle réglementation liée au stationnement payant, qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2018, change la donne un peu partout dans les villes françaises, et les stations balnéaires n'échappent pas à cette mode de d'augmenter le prix des amendes et d'élargir les plages horaires payantes.
 

Pourquoi le stationnement est-il payant ? 


"Depuis l'après-midi, les gens se garaient et ne bougeaient plus et maintenant, il y a un "turn over". (...) Les villes ont besoin de trouver des revenus un peu ailleurs.", explique Christian Jeanjean, maire de Palavas-les-Flots.


Un reportage de Caroline Agullo et Thierry Will
Hérault : pourquoi le stationnement est-il payant dans les stations balnéaires ?
Si vous ne payez pas votre stationnement, l'addition risque d'être salée, cet été, dans les stations balnéaires héraultaise. Le prix des amendes a augmenté et les plages horaires payantes ont été élargies. Mais pourquoi le stationnement est-il payant ? Reportage à Palavas et La Grande-Motte. - F3 LR - Un reportage de Caroline Agullo et Thierry Will
 

Plages horaires payantes élargies


Le stationnement est payant jusqu'à 21h00 au lieu de 19h00 l'été dernier à Palavas et en cas de défaut de paiement, le visiteur est redevable de 35 euros. A La Grande-Motte, il faut même attendre 22h00 pour faire trempette gratuitement. Cette année, ce sont les collectivités locales qui fixent elles-mêmes le montant des amendes. Dans certaines communes elles peuvent aller jusqu'à à 60 euros.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Hérault : des agriculteurs dénoncent la récupération de terres agricoles pour produire de l'électricité verte

Les + Lus