Cet article date de plus de 3 ans

Hérault : la mère d'Arthur Angé, disparu en Asie, espère toujours l'aide de Brigitte Macron

Arthur Angé a disparu entre le Bangladesh et la Birmanie il y a 16 mois. Depuis Clermont-l'Hérault, sa famille remue ciel et terre. Sa mère a écrit à Brigitte Macron l'an dernier pour lui demander son appui. Sans nouvelles, elle lance un nouvel appel à l'aide sur les réseaux sociaux.
Sur la page facebook Arthur whereareyou, créée par la famille et les amis d'Arthur Angé, le dernier message est un appel à l'aide et au soutien. Sans réponse depuis plus d'un an des services de la première dame, sa mère demande à tous ceux qui le souhaitent d'envoyer une lettre-type à Brigitte Macron afin de la recevoir. Et de relancer l'enquête sur la disparition d'Arthur.
 
Originaire de l’Hérault, le jeune homme a commencé un tour du monde en octobre 2014, après son diplôme d’architecte-paysagiste. Pas d'avion mais des transports locaux, des trains, des bateaux, du stop et beaucoup de marche à pied; pas d'hôtel non plus mais du logement chez l'habitant, du camping et des petits boulots.

Pendant 3 ans, Arthur réalise son rêve, sa famille et des amis le rejoignent ponctuellement en Inde, au Népal, au Sri-Lanka. Il donne des nouvelles une fois par mois, à l'aide de sa tablette.

Sans nouvelles depuis janvier 2017

Le 21 janvier 2017, il est au Bangladesh, il envoie un dernier mail à sa famille et à l'ami qui devait le rejoindre en Malaisie pour visiter l'Indonésie avec lui. Après avoir hésité sur le chemin à suivre, Arthur décide de traverser la Birmanie, malgré les graves troubles politiques entre autorités birmanes et minorité rohingya. Un pays qu'il a déjà parcouru et dont il connaît les difficultés.

Le 1er février, Arthur Angé est intercepté par des policiers à Ukhia, près du fleuve-frontière Naf, et ramené à un arrêt de bus, direction la ville de Cox’s Bazar, au Bangladesh. 
Il est possible qu'il ait réussi à passer la frontière entre le Bangladesh et la Birmanie. La dernière trace de lui le situerait à Maungdaw, côté birman, selon les informations du journal Libération en avril. Mais personne ne peut officiellement confirmer qu'Arthur Angé a bien passé la frontière.

Famille et amis se mobilisent

En France, ses parents et amis tentent de le localiser par tous les moyens . Ils déposent plainte à Montpellier le 21 mars 2017. Ils appellent à la mobilisation sur Facebook où des avis de recherche en hindi, birman, thaï et anglais sont largement diffusés.

Sa mère Mireille Daligault se rend sur place en août 2017, engage des détectives privés. Sans succès. 

Elle écrit à Brigitte Macron pour lui demander son appui en mai 2017.
Sans nouvelles de la première dame, sa famille et ses proches demandent aujourd'hui à tous ceux qui le souhaitent d'envoyer un courrier-type aux services de l'épouse du président de la République pour appuyer sa demande.
 
De leur côté, les autorités assurent effectuer des recherches des deux côtés de la frontière. Mais la famille a peu d'information sur l'enquête.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
disparition faits divers politique