Hérault : perquisitions à l'hôtel d'agglomération de Béziers et dans les mairies de Sérignan et Sauvian

L'opération de la direction régionale de la police judiciaire a eu lieu jeudi 28 janvier. L'hôtel d'agglomération Béziers Méditerranée et les mairies de Sérignan et Sauvian ont été perquisitionnés après la plainte d'une entreprise pour "favoritisme" sur des appels d'offres entre 2015 et 2018.

Béziers (Hérault) - l'hôtel d'agglomération Béziers-Méditerranée - archives.
Béziers (Hérault) - l'hôtel d'agglomération Béziers-Méditerranée - archives. © google street view

Ces perquisitions font suite à l'ouverture d'une enquête préliminaire par le procureur de la République de Béziers. Une entreprise de travaux publics de Béziers, le groupe Brault BTP, a porté plainte contre la collectivité pour "des faits susceptibles d'être pénalement qualifiés d'atteinte à la liberté d'accès et à l'égalité des candidats dans les marchés publics, prise illégale d'intérêt et recels" explique le procureur Balland.
Il précise : "je ne communiquerai aucun élément en l'état des investigations qui se poursuivent".

Ces suspicions de favoritisme porteraient sur des appels d'offres de la communauté d'agglomération de Béziers entre 2015 et 2018 relatifs à des travaux sur le réseau d'eau. A cette période, la collectivité était dirigée par le DVD Frédéric Lacas, également maire de Sérignan.

En 2016, Robert Ménard alors maire (Extrême droite) de Béziers et aujourd'hui successeur de Frédéric Lacas à la tête de l'agglo de Béziers, accusait ce dernier dans le journal municipal de favoritisme pour avoir confié la distribution de l'eau à Suez. Robert Ménard a d'ailleurs été condamné le 8 janvier 2021 pour ces propos.

Ce jeudi, Robert Ménard a dit "ne pas vouloir commenter des affaires qui ne le concernent pas car étant celles de la mandature de M.Lacas". Il a toutefois confirmé avoir remis aux policiers les documents qu'ils souhaitaient.

Silence du côté du groupe Brault. Contacté par France 3 Occitanie, ce vendredi, personne n'a souhaité répondre à nos questions.

Perquisition à la mairie de Sérignan

Les policiers ont également effectué une perquisition à l'hôtel de ville de Sérignan, dont Frédéric Lacas est le maire depuis 2008. Il a confirmé à France 3 Occitanie leur avoir fourni des dossiers concernant des appels d'offres.

Frédéric Lacas nous a expliqué : "A chaque fois que la société Brault était recalée d'un appel d'offres, elle a porté plainte devant le tribunal administratif. La commission a souvent retoqué leurs dossiers car les tarifs étaient anormalement bas. Et moi, je validais les conclusions de la commission d'appel d'offres. Tout a toujours été transparent".

Brault a perdu tous ces référés et procédures en justice. Ce n'est pas parce que c'est une société basée à Béziers qu'elle est prioritaire sur les marchés publics. Là se serait du favoritisme. Il y a des règles, un cadre légal. Et les attributions des marchés ne se font pas systématiquement au moins disant mais au mieux disant.

Frédéric Lacas, maire de Sérignan et président de l'agglo de Béziers de 2014 à 2020.

Perquisition à la mairie de Sauvian

L'hôtel de ville de Sauvian a également reçu la visite de la police jeudi. Le maire, Bernard Auriol, confirme la perquisition concernant un marché qui n'a pas été attribué à l'entreprise Brault.
Pour lui, il n'y a justement pas de favoritisme puisque "les marchés tournent pour faire travailler tout le monde".

Sur la période visée par l'enquête du procureur de Béziers, Bernard Auriol était vice-président de l'agglo de Béziers en charge de l'eau, de l'assainissement et de l'aménagement de l'espace.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique robert ménard finances économie justice société police sécurité entreprises