Hérault : le tunnel de Lodève bloqué pendant plusieurs heures par les agents d’Enedis et du département

Moins d’une centaine d’agents d’Enedis et de la direction interdépartementale des routes ont manifesté contre le projet de réforme des retraites au niveau du tunnel de Lodève. Conséquence l’A75 a été bloquée pendant plusieurs heures.

Une centaine d'agents d'Enedis et de la direction interdépartementale des routes bloquent le tunnel de la Vierge à Lodève - 19 décembre 2019
Une centaine d'agents d'Enedis et de la direction interdépartementale des routes bloquent le tunnel de la Vierge à Lodève - 19 décembre 2019 © Maurice Marion
Très tôt ce matin, les agents d’Enedis et de la direction interdépartementale des routes se sont rassemblés pour bloquer un tunnel au niveau de Lodève. Le tunnel de la Vierge a été fermé à la circulation dans le sens Montpellier Millau provoquant des bouchons importants. L'A75 a été coupée pendant plusieurs heures. Une déviation avait été mise en place, elle passait par le centre-ville de Lodève.

Les retraites mais pas que ...


A l’appel de la CGT, les agents ont protesté contre la réforme des retraites les obligeant à travailler quelques années de plus. Mais aussi contre la baisse des effectifs et les conditions de travail au sein de chaque structure : 

"Nous devions travailler jusqu'à 62 ans et là ça passe à 64 ans, nous explique Gilles Lautier, représentant CGT à la direction Interdepartemental des routes, mais pour nous c'est pas possible, notre travail nous demande une vigilance accrue et à 64 ans on sait très bien que l'on n'a pas la même vigilance. Aujourd'hui on nous annonce aussi une baisse des effectifs, quand on intervient sur les routes, ce n'est pas possible, c'est une question de sécurité."

Même constat chez Enedis, les agents profitent de cette grève concernant la réforme des retraites pour faire passer d'autres revendications : 

Aujourd'hui le dossier des retraites fait remonter en surface des revendications que l'on a depuis plusieurs mois, par exemple sur le site d'Enedis de Lodève, aujourd'hui nous sommes une quizaine, nous étions beaucoup plus nombreux avant pour moins de territoire à couvrir, déplore Maurice Marion représentant CGT pour les salariés d'Enedis. 


Ils attendent d’être reçus par la préfecture à 17h30.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
routes économie transports sécurité routière société sécurité trafic routier grève social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter