Près de Lodève, à Soubès les parents d'élèves se mobilisent pour l'ouverture d'une nouvelle classe

 Après un regroupement scolaire avec trois autres villages, l'école publique de Soubès dans l'Hérault voit son nombre d'élèves grimper, mais pas le nombre de classe. Les parents d'élèves se mobilisent pour l'ouverture d'une cinquième classe.
Les parents d'élèves de l'école publique de Soubès se mobilisent pour l'ouverture d'une cinquième classe.
Les parents d'élèves de l'école publique de Soubès se mobilisent pour l'ouverture d'une cinquième classe. © Franck Detranchant/FTV

Ce mercredi, à Soubès, il n'y a pas classe mais l'école est ouverte. Car aujourd'hui, élèves et parents de l'école Gaston-Villaret sont venus avec leur pique-nique. Ils se mobilisent pour la création d'une cinquième classe en septembre prochain.

Dans notre école, on a déjà des classes à plus de 30 élèves sur deux niveaux, l'enseignement y est difficile. Nous ce que l'on demande c'est de lutter contre l'échec scolaire et que les élèves partent dans le privée. Florian Vire, délégué des parents d'élèves. 
 

15 nouveaux élèves à la rentrée 

Ici, on s'appuie sur les chiffres. 15 nouveaux élèves en septembre 2019. Il devrait y en avoir autant à la prochaine rentrée 2020. Avec une équation : nouvelle classe égale moins d'élèves par classe... et un enseignement de meilleur qualité. 

Si les classes sont à 26 où 27 élèves c'est vraiment compliqué pour les enseignants en particulier pour les toutes petites sections, là ou les enfants sont là pour découvrir l'école. Ingrid Valette, parent d'élève. 
 

En 2010, le groupe scolaire a perdu sa 5ème classe à cause d'effectifs en baisse. Maintenant que la tendance est inversée, Soubès réclame un juste retour des choses. La carte scolaire va être établie à la fin du mois. Soubès attend donc sa cinquième classe. Et la réouverture de son centre de loisirs. Toujours pour le bien-être de ses enfants. 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société ruralité