Coronavirus : mais où est passé le savon dans les établissements scolaires de Carcassonne ?

Se laver les mains très souvent avec du savon et de l'eau chaude si possible reste la meilleure manière de stopper la propagation du Coronavirus. Mais depuis hier, des voix s'élèvent pour dénoncer l'absence de savon dans certains établissements scolaires de l'Aude.
Des distributeurs de savon vides dans les toilettes, de quoi inquiéter les élèves de certains établissement scolaires de Carcassonne, dans l'Aude, en ces temps de lutte contre le Coronavirus.
Des distributeurs de savon vides dans les toilettes, de quoi inquiéter les élèves de certains établissement scolaires de Carcassonne, dans l'Aude, en ces temps de lutte contre le Coronavirus. © F.Guibal/FTV
Pour le moment, le Coronavirus a touché 7 personnes en Occitanie. Si leur état de santé ne présente pas de gravité selon l'Agence Régionale de Santé, l'angoisse commence à monter un peu partout dans la région.

Dans les établissements scolaires, les parents d'élèves s'inquiètent de plus en plus. La FCPE, fédération de parents d'élèves, a décidé de monter au créneau : elle dénonce une différence entre les adultes et les élèves concernant les mesures d'hygiène, notamment dans certains établissements de l'Aude.

On ne peut pas se laver les mains, c'est n'est pas normal ! 

Interrrogés devant leur lycée à Carcassonne, des élèves racontent que ce geste simple est tout simplement impossible.

Il n'y a pas de savon, il n'y a rien dans les toilettes, que de l'eau, c'est pas normal ! On en a déjà parlé avec le proviseur et tout ça mais il n'y a aucun changement qui a été fait. s'insurge un élève


Pourtant, les consignes du gouvernement sont claires : "Lavez-vous les mains toutes les heures, éternuez dans votre coude, utilisez des mouchoirs à usage unique". Un message que l'on peut on entendre en boucle en ce moment.

 

La pénurie de savon, un phénomène récurent


Valérie Barylo dénonce depuis longtemps ce manque d'hygiène dans certains établissements: 

C'est quelque chose dont on parle, dans les conseils d'école, dans les conseils d'administration, on en sourit, mais on est face à une épidémie qu'on ne sait pas soigner, que fait-on ? Valérie Barylo - représentante FCPE


Sollicité, le rectorat nous a répondu par téléphone, par la voix de  Laurence Lucereau,  infirmière et conseillère technique auprès de la rectrice de Montpellier :

Le rectorat et le ministère ont transmis des consignes aux directeurs d’école et aux chefs d’établissements de façon à ce que les gestes barrières, qui sont les mesures les plus efficaces pour éviter la propagation du virus, puissent être mis en place. Ils font partie de tous ces gestes que l’on préconise et auquel nous avons demandé aux établissements de se conformer.

Laurence Lucereau reconnaît qu'il manque du savon dans certains établissements scolaires, mais que c'est en fait un problème récurrent.

Évidemment cela se cristallise au niveau d’une épidémie telle que le coronavirus mais c’est exactement ce que l’on a connu avec le H1N1 il y a quelques années.


En Occitanie, 1.300 000 élèves sont concernés.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société coronavirus/covid-19 éducation