• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les 15 maisons médicales du Languedoc-Roussillon font le plein

illustration / © F3 LR
illustration / © F3 LR

Entre la grève de l'association SOS médecins et certains praticiens qui ne veulent plus assurer la télétransmission des feuilles de soins, il n'est pas facile de se faire soigner quand on est malade. A Montpellier, la maison médicale assure les gardes et ne désemplie pas.

Par Fabrice Dubault


Dans la maison médicale de garde de Montpellier, la salle d'attente n'est pas pleine, mais les patients se suivent sans interruption, depuis l'ouverture à 8h.

Entre épidémie de rhinopharyngite, de gastroentérite et la grève de SOS médecins, la maison médicale remplie son rôle, soigner sans engorger les urgences. Mais ici aussi le malaise des médecins généralistes et leur opposition aux projets du gouvernement est palpable.

Ouverte en 2011, la maison médicale de Montpellier est portée par une association d'une vingtaine de généralistes, en partenariat avec la ville de Montpellier et l'agence régionale de santé.
L'existence de ces structures est remise en cause chaque année et les maisons craignent donc pour leur activité qui doit être renégocier par contrat.

Aujourd'hui, il existe 15 maisons médicales en Languedoc-Roussillon.

Montpellier : affluence à la maison médicale
Reportage F3 LR : T.Will et J.P.Faure

 

A lire aussi

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus