• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Abderrahim El-Jabri de nouveau devant le tribunal pour éviter l'expulsion

Montpellier - Abderrahim El-Jabri au palais de justice - 2 juillet 2015. / © F3 LR
Montpellier - Abderrahim El-Jabri au palais de justice - 2 juillet 2015. / © F3 LR

C'est l'histoire d'un homme pris dans les mailles de la justice. Le Lunellois Abderrahim El-Jabri, blanchi après avoir purgé 13 ans de prison à tort pour meurtre, est menacé d'expulsion du territoire car son dossier n'est pas à jour. Il était à nouveau, ce jeudi, convoqué au tribunal de Montpellier.

Par Fabrice Dubault


Rappelez vous, il y a un an pratiquement jour pour jour, le 3 juillet 2014, à la cour d'assises de Nîmes, Abderrahim El-Jabri et Kader Azzimani étaient acquittés après avoir purgé injustement 13 ans et 11 ans de prison, pour le meurtre d'un dealer, en 1997, meurtre qu'ils n'avaient pas commis.
 
Un an plus tard, Abderrahim El Jabri se retrouve au tribunal de grande instance de Montpellier pour une audience à huis clos. Il est toujours sous le coup d'une reconduite à la frontière et il réclame sa réhabilitation.
Mais à la sortie de l'audience, le dossier est renvoyé. Le tribunal ne peut statuer car Abderrahim El Jabri, sur son casier judiciaire est toujours considéré comme étant un meurtrier.
Une situation qu'il vit comme une nouvelle injustice.

Le tribunal a donc demandé au parquet de purger son casier judiciaire.
20 ans après les faits, Abderrahim El-Jabri n'est toujours pas un homme libre. Aucune indemnisation ne lui a été versée à ce jour.

Montpellier : Abderrahim El-Jabri risque l'expulsion du territoire après avoir passé indûment 13 ans en prison
Reportage F3 LR : P.Arisa et J.Lanchas

 

A lire aussi

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus