Affaire du MAHB : Dragan Gajic convoqué à un entretien préalable de licenciement

Publié le Mis à jour le

Le handballeur slovène de Montpellier Dragan Gajic, mis en examen pour "escroquerie" dans l'affaire des soupçons de match truqué, a reçu une lettre de convocation à un entretien préalable de licenciement.


L'information a été donnée mercredi par l'entraîneur du MAHB Patrice Canayer.

La lettre lui a été remise mardi et la rencontre est prévue le 7 novembre avec le président Rémy Lévy, a précisé M. Canayer, sur l'antenne de TV Sud, ajoutant que le licenciement n'était pas une obligation après cette rencontre et que d'autres voies étaient possibles.

Cette lettre et l'entretien ont été rendus possible par la levée d'une partie du contrôle judiciaire décidée vendredi par le juge d'instruction après avoir entendu
Dragan Gajic. Ce dernier nie avoir effectué un quelconque pari lors du match Cesson-Montpellier du 12 mai.

Vendredi, devant le magistrat instructeur, Gajic a également souligné que son comportement pendant ce match tant sur le plan sportif qu'éthique avait été irréprochable et qu'il avait pleinement défendu les intérêts de son club, a affirmé son avocat Me Frédéric Landon.

Dragan Gajic avait aussi mis en avant le fait qu'il avait réussi dix buts sur dix tentatives, selon Me Landon.

Dans un communiqué transmis à l'AFP, le club a fait état "de mesure conservatoire" et "du principe d'un nouvel entretien formel le 7 novembre prochain dans le respect des règles du Code du Travail, et de la nécessité d'accorder au joueur un délai complémentaire pour apporter tous éléments utiles à l'examen de son cas, avant toute prise de décision sur la poursuite de la relation contractuelle".
En conséquence, Gajic ne sera pas dans l'équipe contre Dunkerque mais rejoindra sa sélection nationale pendant le week-end, précise le club.

Le club qui s'est porté partie-civile a indiqué dès le début de l'affaire qu'il prendrait des sanctions contre les joueurs au cas par cas.