• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Affaire du MAHB : le gardien de but Mickaël Robin sort de garde à vue

archives
archives

La garde à vue de Mickaël Robin, gardien de but du Montpellier handball, a été levée vendredi. Le handballeur sera convoqué, le 12 juin prochain, chez le juge d'instruction. 

Par Avec AFP

Six personnes avaient été placées en garde à vue jeudi 30 mai par le juge montpelliérain qui dirige l’enquête sur les paris suspects du match de handball Cesson-Montpellier du 12 mai dernier. Son ex-compagne, Sandra Maglott, a également été remise en liberté en tout début d'après-midi. Elle sera de retour dans le bureau du juge d'instruction, le 12 juin, comme Michael Robin.
Selon son défenseur, Sandra Maglot, séparée du joueur depuis un an, a été essentiellement interrogée sur ses connaissances de l'affaire.
Les enquêteurs souhaitaient entendre Robin après le décryptage de SMS révélant que Sandra lui avait fait part, à la veille du match incriminé, d'une grosse cote sur le score à la mi-temps, selon une source proche de l'enquête et d'"importants paris" réalisés sur cette rencontre, avait indiqué Me Gallix.
Selon une source proche de l'enquête, les policiers  voulaient aussi des explications des contacts entre le portable du joueur et la compagne de Nikola Karabatic au moment du top départ des paris.
Le gardien devait enfin s'expliquer sur sa piètre prestation pendant ce fameux match. Le pré-rapport de l'expert mandaté par le juge d'instruction étudiant le comportement des joueurs pendant le match a conclu à "des carences volontaires du niveau de jeu", sauf de la part du capitaine Michaël Guigou.
Mickaël Robin avait déjà été interpellé fin septembre dans cette affaire. Il avait été remis en liberté après 24 heures de garde à vue. La direction du club l'avait tout de suite réintégré dans l'équipe, après qu'il a juré les yeux dans les yeux à son entraîneur Patrice Canayer et son président Rémy Lévy n'avoir jamais parié.

DMCloud:73267
Hand: suite de l'affaire des paris suspects
Nouvelle garde à vue et nouvelles auditions de joueurs. Mickael Guigou et William Accambray ont été eux entendus en qualité de témoin par le SRPJ.

Un troisième joueur, Mathieu Grébille avait été placé jeudi soir en garde à vue et a recouvré la liberté vendredi, a indiqué une source proche de l'enquête.
Michael Guigou, capitaine de l'équipe montpelliérain, convoqué par les enquêteurs vendredi matin, mais à titre de simple témoin, a lui quitté le commissariat vers 12h30, selon une source proche du dossier.
William Accambray a également été entendu par les policiers à titre de simple témoin. Il est sorti de l'Hôtel de police peu après 14h30

Les paris présumés illicites portaient sur le fait que Montpellier, privé de plusieurs cadres, serait mené à la pause dans ce match du 12 mai 2012
contre Cesson. Le Montpellier Agglomération Handball (MAHB) avait finalement perdu le match. Treize personnes ont été mises en examen dans ce dossier, dont sept joueurs de Montpellier. Cinq d'entre eux ont aujourd'hui quitté le club, parmi lesquels l'emblématique Nikola Karabatic qui a rejoint Aix-en-Provence tout comme son frère Luka.
Les frères Karabatic ainsi que leurs deux compagnes Géraldine Pillet et Jennifer Priez sont convoqués par le juge d'instruction lundi 10 juin.

Sur le même sujet

Sète et les Morello : une histoire de famille

Les + Lus