Dégradations au PS de l'Hérault: d'autres actions à venir, le parti craint l'escalade

Alors que la Ligue du Midi annonce d'autres actions après les dégradations commises dimanche contre le siège héraultais du PS, les socialistes disent redouter l'escalade. Une plainte a été déposée.

L'une des images filmées par la Ligue du Midi lors de son action du 28 avril 2013
L'une des images filmées par la Ligue du Midi lors de son action du 28 avril 2013
Des sacs poubelles déposés devant l'entrée, du fumier projeté sur la façade du siège héraultais du parti socialiste, à Montpellier: le 28 avril, les militants et sympathisants de la Ligue du Midi ont déversé leur colère contre la politique du gouvernement.
Ils ont même filmé leur action, avant de la poster sur Internet en signe de revendication.

Vers de nouvelles actions?

Une action, la deuxième en un an, qui devrait être suivie d'autres manifestations de protestation. "Il y aura une montée en puissance, mais tout à fait démocratique", a indiqué Richard Roudier à nos reporters.
Le président de la Ligue du Midi et porte-parole du Réseau Identité (un mouvement issu de la droite identitaire et ultra régionaliste) a minimisé la portée de l'action du 28 avril, alors qu'au PS, on redoute une escalade.

Le PS redoute l'escalade

Hussein Bourgi, le premier secrétaire de la fédération socialiste de l'Hérault, nous a confié: "je ne voudrais pas qu'il y ait une escalade et qu'ils soient tentés d'entrer" la prochaine fois.
Il craint des atteintes aux personnes. Une plainte a été déposée.
Les murs de la fédération ont quant à eux été nettoyés pour effacer toute trace de dégradation.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique parti socialiste faits divers justice
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter