• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les “dys”, des troubles de l'apprentissage qui ne sont pas une fatalité

© france3
© france3

La journée nationale des "dys" se tient, ce samedi, un peu partout en France et à l'Espace Jacques 1er d'Aragon  à Montpellier. Vous pouvez aussi retrouvez l'association APEDYS Hérault chaque 3e samedi du mois à la Maison de la Prévention Santé de Montpellier de 10h à 13h.

Par Laurent Beaumel


Ils seraient un à deux enfants par classe en moyenne à souffrir de troubles de l'apprentissage plus ou moins aigus. Les dys comme on les appelle touchent toutes les fonctions psychomotrices.
De la lecture, la dyslexie, à la coordination visio motrice, la dyspraxie, en passant par la dysphasie le langage, la dyscalculie ou encore la dysorthographie, la liste est longue. Des troubles qui peuvent se soigner si l'on fait le nécessaire tôt.

En revanche, les répercussions sur une scolarité peuvent être lourdes si l'on ne décèle pas les problèmes. Mettre un nom sur les difficultés que rencontrent l'enfant permet ensuite une prise en charge adaptée. Les enseignants ne sont pas toujours formé ni même au courant de ces troubles. Aujourd'hui les études et les évaluations en milieu hospitalier permettent de faire des diagnostiques précis. De très nombreuses familles sont concernées mais n'arrivent pas toujours à faire le lien avec ces troubles et se retrouvent souvent seul alors que des solutions existent.

Reste que ces soins, qui peuvent être pris en charge en partie, son parfois onéreux et que la course aux psychomotriciens peut s'avérer compliquée dans certaines villes.

DMCloud:115223
Dys. Des troubles de l'apprentissage qui peuvent se soigner

 

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus