Cet article date de plus de 4 ans

Un élu ex-FN de Montpellier décroche le drapeau arc-en-ciel du fronton de la mairie

A peine accroché depuis 24 heures, au fronton de la mairie de Montpellier, le drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté Lesbienne, gay, bisexuelle et transgenre (LGBT) a été décroché, ce mercredi matin, par un élu municipal ex-FN. Il a démâté le drapeau et a essayé symboliquement de l'enterrer.
Montpellier - un élu ex-FN décroche le drapeau arc-en-ciel du fronton de la mairie - 18 mai 2016.
Montpellier - un élu ex-FN décroche le drapeau arc-en-ciel du fronton de la mairie - 18 mai 2016. © maxppp

Symboliquement, devant caméras et objectifs de la presse, Djamel Boumaaz a retiré le drapeau des fiertés gay du mât où l'avait hissé, un jour plus tôt, le maire de Montpellier, Philippe Saurel.
Ce conseiller municipal, élu sur la liste du FN en mars 2014, a ensuite essayé d'enterrer son trophée pour selon lui, "alerter l'opinion publique sur le lobby gay et lesbien qui envahit nos institutions".

Le maire DVG de Montpellier et président de la métropole a fermement condamné cet acte d'intolérance.

Je condamne fermement cet acte d'intolérance et réaffirme que les manoeuvres d'intimidation ne viendront pas ébranler mon engagement en faveur de la lutte pour l'égalité des droits", a réagi dans un communiqué Philippe Saurel.

Après cet incident, le drapeau arc-en-ciel a été à nouveau hissé sur un des mâts situés devant l'hôtel de ville.
Ce même drapeau emblématique est décliné sur le logo de la ville sur son site internet, assorti de la mention "gay friendly", et sur ses comptes sur les réseaux sociaux.
La municipalité explique ainsi vouloir montrer que la ville est un "territoire de tolérance et de diversité".

Réaction du maire de Montpellier, Philippe Saurel.


Réaction de Michaël Delafosse.



Le premier mariage entre personnes de même sexe en France a été célébré en 2013 à Montpellier. Le 29 mai, Vincent Autin et Bruno Boileau avaient prononcé un "oui" historique, 11 jours après la promulgation de la loi Taubira.
Réaction de Vincent Autin, premier marié gay de France en 2013 à Montpellier.


Réaction de carole Delga, présidente PS de la région LRMP.

 



Du mardi 17 au vendredi 27 mai dans le hall de l'hôtel de ville, la municipalité organise également en partenariat avec l'association SOS homophobie et un collectif d'artistes, une exposition de 15 planches de bande dessinée.

La Gay Pride montpelliéraine, qui aura lieu cette année le 16 juillet, est l'une des plus importantes de France.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
lgbt+ société faits divers mariage pour tous famille rassemblement national politique philippe saurel