Un joueur de Montpellier a frappé un journaliste de l'Equipe après le match à Valenciennes

Cyril Jeunechamp - joueur gardois du MHSC - archives / © F3
Cyril Jeunechamp - joueur gardois du MHSC - archives / © F3

Un journaliste du quotidien sportif  L'Equipe dit avoir été frappé au visage, samedi soir, par Cyril Jeunechamp, dans les couloirs du stade du Hainaut à l'issue du match de la 13e journée de L1. Il va porter plainte.

Par Fabrice Dubault


L'altercation a débuté par une discussion agitée entre le gardien montpelliérain Geoffrey Jourdren et le journaliste de L'Equipe, a constaté un correspondant de l'AFP présent sur place.
Le journaliste a ensuite été attiré à l'écart de la salle de conférence de presse par Cyril Jeunechamp. Le ton serait alors monté et des menaces auraient été proférées avant que le journaliste du quotidien sportif ne reçoive un coup au visage, a-t-il expliqué à l'AFP.

Selon lui, le joueur concerné a été retenu par plusieurs de ses coéquipiers. Ce témoignage a été confirmé par un autre journaliste présent sur place et interrogé par l'AFP.

Le délégué de la Ligue présent pour la rencontre a recueilli ces informations, avant d'informer le club montpelliérain qu'une plainte allait être déposée.

Plusieurs joueurs (Jeunechamp, Laurent Pionnier ainsi que Geoffrey Jourdren, Romain Pitau et Souleymane Camara) sont ensuite revenus discuter avec les journalistes de L'Equipe. Ils étaient à cet instant accompagnés de Philippe Delhaye, le directeur montpelliérain.

D'après les informations recueillies par l'AFP, le motif de la colère des joueurs est le contenu d'un article paru dans L'Equipe en début de semaine.

Le MHSC condamne les faits et s'excuse auprès du journaliste

Le MHSC (Montpellier Hérault Sport Club) a présenté dimanche ses "excuses" au journaliste du quotidien sportif L'Equipe frappé samedi par un joueur de Montpellier au stade de Valenciennes à l'issue du match Valenciennes et Montpellier (1-1).

"A la suite de l'incident samedi soir au Stade du Hainaut après la rencontre face à VAFC, mettant en cause le joueur montpelliérain Cyril Jeunechamp, le MHSC tient à présenter ses excuses au journaliste du quotidien L'Equipe, José Barroso", écrit le club dans un communiqué mis en ligne dimanche sur son site.

Le club qui "condamne fermement de tels comportements" ajoute qu'il "étudiera en interne les suites à donner".

L'Union des journalistes de sport en France dénonce l'agression

L'UJSF dénonce, ce dimanche, "l'agression dont a été victime un journaliste de L'Equipe" par un joueur de Montpellier (MHSC) à l'issue de la rencontre de la 13e journée de Ligue 1 entre Valenciennes et Montpellier samedi soir.
"Ce comportement de la part d'un joueur de football professionnel est parfaitement inacceptable et intolérable", écrit dans un communiqué l'UJSF, qui "se réserve le droit de donner des suites à cette affaire en parfaite harmonie avec la volonté de notre confrère agressé".

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus