• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Longévité : le nombre de centenaires double tous les 10 ans

4ème âge en pleine forme, une tendance qui monte! / © Dean Bradshaw
4ème âge en pleine forme, une tendance qui monte! / © Dean Bradshaw

21.000 centenaires en France début 2016, selon l'Insee. C'est près de 20 fois plus qu'en 1970. Un nombre qui double tous les dix ans environ, explique le professeur Robine, qui dirige une équipe de recherche Longévité et Vitalité à Montpellier. Le Languedoc-Roussillon compte 4 supercentenaires.

Par Sylvie Bonnet

Le dernier qui a défrayé la chronique, c'est Robert Marchand. Il a battu il y a deux jours le record cycliste d'une catégorie créée pour lui : les plus de 105 ans!  Au-delà de cet exploit relayé par les médias, le nombre de séniors atteignant 100 ans et plus n'en finit pas d'augmenter sur tout le territoire français. Et c'est ce phénomène qui est étudié à la loupe à Montpellier par le démographe de l'INSERM Jean-Marie Robine.


Les dernières tendances de longévité


Il y a les centenaires. Et il y a même les "supercentenaires". Ceux qui vivent plus de 110 ans. Et les chiffres augmentent.  Au moins 32 super-centenaires en France, et plus de 180 "grands centenaires" (107 ans et plus), pour un total de quelque 21.000 centenaires début 2016. Soit près de 20 fois plus qu'en 1970, un nombre qui "double tous les dix ans environ", rappelle le professeur Robine.

Les centenaires, sujet d'avenir 


De nombreux chercheurs  sont intéressés par la longévité humaine extrême et ses limites. Comme l'équipe de Jean-Marie Robine, ils collaborent à un niveau international pour recueillir des données démographiques validées sur les personnes ayant atteint l'âge de 110 ans et plus. C'est l' International Database on Longevity, un réseau de spécialistes de 15 pays dont est membre le professeur montpelliérain (voir encadré).

Une des questions fondamentales dans la recherche sur le vieillissement concerne la trajectoire de la mortalité aux âges les plus élevés. À l'heure actuelle, on ne sait pas encore précisément si la mortalité humaine après l'âge de 110 ans augmente lentement, au même niveau, diminue lentement ou diminue rapidement. Cette incertitude est due au fait que des données fiables sur la mortalité après 110 ans sont en cours de collecte.

Internet, un outil précieux d'étude des centenaires 


Les chercheurs n'ont pas les moyens de traquer personnellement tous les centenaires. D'où l'importance de la colloboration des réseaux sociaux et des passionnés de la longévité. Ainsi les forums se multiplient pour recenser les super séniors en mettant à contribution tous les Français qui en connaissent.


4 supercentenaires en Languedoc-Roussillon


Ainsi on apprend que le Languedoc-Roussillon, et surtout les Pyrénées-Orientales, sont plutôt bien représentées par les supercentenaires...4 femmes de la région parmi les 31 séniors de plus de 110 ans.  Deux d'entre elles sont de Perpignan, une d'Argelès-sur-Mer et enfin une Héraultaise de Frontignan.

Jean-Marie Robine : le spécialiste montpelliérain de la longévité

Jean-Marie Robine dirige l’équipe Recherche biodémographique sur la longévité et la vitalité à Montpellier. Il est le co-directeur du Groupement de recherche multi-organismes Longévité et vieillissements (GDR CNRS 3662) qui fournit un portail vers les recherches sur le vieillissement en France 

Depuis sa création en 1989, il est le coordinateur du réseau international de recherche sur les espérances de santé (REVES) qui rassemble plus de 100 chercheurs à travers le monde (www.reves-network.org). Il a dirigé l’Action Conjointe Européenne sur les espérances de vie sans incapacité (JA-EHLEIS, 2011-2014) qui a fournit plusieurs analyses sur les espérances de vie sans incapacité dans l’Union européenne . Il fait partie de BRIDGE-Health (2015-2017) qui travaille à la mise en place d’un système d’information intégré sur la santé en Europe

Jean-Marie Robine est aussi co-responsable pour le développement de la base de données internationales sur la longévité (IDL) en association avec le Max Planck Institute for Demographic Research (Rostock) et l’Ined (Paris). Il est le chef de projet du projet sur la longévité en santé financé par AXA Research Fund: the Five-Country Oldest Old Project (5-COOP).

Sur le même sujet

Meurtre de Prescillia dans le cimetière d'Estagel : émotion et lourd silence aux obsèques de la jeune femme

Les + Lus