MAHB : douze personnes doivent encore comparaître devant les magistrats de Montpellier

Luka Karabatic à son arrivée au palais de justice de Montpellier / © AFP / PASCAL GUYOT
Luka Karabatic à son arrivée au palais de justice de Montpellier / © AFP / PASCAL GUYOT

Les frères Karabatic seront entendus à partir de 19 h 00 au tribunal de grande instance de Montpellier. Leurs compagnes seraient en ce moment devant l'un des deux juges chargés de l'instruction.

Par Laurence Creusot

Douze personnes devaient encore comparaître ce mardi en début d'après-midi à Montpellier devant les magistrats en charge du dossier sur un match de handball présumé truqué, a-t-on appris de source proche du dossier.
Trois parieurs, interpellés dimanche à Montpellier, ont, d'ores et déjà, été mis en examen pour "escroquerie" et "complicité d'escroquerie"
à Montpellier par ces magistrats.
Ces trois personnes, dont les identités n'ont pas été précisées, ont été remises en liberté sous contrôle judiciaire après paiement d'une caution équivalente à la somme pariée.

Les deux compagnes de Luka et Nikola Karabatic, arrivées vers 11h00 au palais de justice, seront présentées en début d'après-midi aux magistrats instructeurs, a précisé la même source.
Les deux frères, arrivés vers 12H00, chacun dans une voiture, l'un le visage caché (Nikola) et l'autre à visage découvert (Luka), doivent comparaître devant les magistrats instructeurs en toute fin d'après-midi, a indiqué leur avocat.

Une dizaine de voitures banalisées de la police ont ramené en fin de matinée les joueurs de Montpellier ou ex-Montpellier
et parieurs interpellés dimanche à Paris après le match au sommet de D1 entre le Paris SG et l'équipe héraultaise.

Au total, 19 personnes ont été interpellées dans cette affaire mais trois ont été remises en liberté lundi soir pour des motifs techniques qui ne présagent en
rien des suites.

Une information judiciaire, ouverte sur cette affaire depuis le 1er août, vise à la fois des faits "de corruption active et passive", mais aussi des faits "d'escroquerie et de recel d'escroquerie" aux dépens de la Française des Jeux (FDJ).

Le procureur de la République Brice Robin ne communiquera pas en fin d'après-midi.

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus