• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Une marche blanche à Montpellier, en mémoire de Boutaïna et de son amie, tuées à scooter

300 personnes ont manifesté contre les violences routières, en mémoire des deux jeunes filles, tuées au mois d'août entre Palavas et Montpellier / © F3 LR
300 personnes ont manifesté contre les violences routières, en mémoire des deux jeunes filles, tuées au mois d'août entre Palavas et Montpellier / © F3 LR

300 personnes ont marché en silence dans les rues de Montpellier ce samedi pour rendre hommage aux deux jeunes montpelliéraines, âgées de 17 et 19 ans, tuées par un chauffard dans la nuit du 7 au 8 août dernier, sur la route de Palavas, à Lattes. 

Par Isabelle Bris

Elles avaient été fauchées alors qu'elles circulaient à scooter, percutées par l'arrière par un automobiliste de 24 ans qui avait pris la fuite.  
Le drame s'était produit vers 2 h 15 du matin dans la commune de Lattes, près de Montpellier, sur la route de Palavas-les-Flots. Les deux jeunes filles, originaires de Montpellier, avaient été retrouvées vivantes mais leur pronostic vital était engagé.

Le jeune chauffard, qui avait perdu sa plaque d'immatriculation sur les lieux du drame, était encore sous l'emprise de l'alcool lorsqu'il avait été interpellé chez lui le lendemain. Il a été mis en examen et écroué.

Deux mois après le drame, le père de Boutaïna soutenu par plus de 300 personnes, empruntait cette même route pour rendre hommage à sa fille, son amie et toutes les victimes des chauffards. 

Une marche blanche pour se souvenir mais pas seulement : dans le cortège, les amis et parents d'Erwan, 19 ans, tué dans des conditions semblables un mois plus tard; et ceux de Charlotte, jeune étudiante gardoise elle aussi tué par un chauffard aux multiples circonstances aggravantes, condamné depuis à 6 ans ferme.  
Ces familles en deuil ont créé des associations pour modifier la loi et traduire les chauffards en cour d'assises. Ce qui n'est pas possible à l'heure actuelle.


Marche blanche contre les violences routières à Montpellier
Reportage : L.Beaumel et F. Jobard

 

A lire aussi

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus