Montferrier-sur-Lez : le meurtrier a été identifié

le procureur de la république Christophe Barret / © France 3 LR/ H. Archilla
le procureur de la république Christophe Barret / © France 3 LR/ H. Archilla

Le meurtrier de la maison de retraite de Montferrier-sur-Lez a été identifié. Annonce faite par le procureur de la République de Montpellier. le parquet privilégie la piste locale. L'homme est encore dans le secteur, activement recherché par 160 gendarmes et un hélicoptère.

Par Laurence Creusot

"Le suspect identifié est toujours recherché" explique Christophe Barret le procureur de la République de Montpellier. On sait qui est l'homme qui a fait irruption hier soir dans la maison de retraite des chênes verts à Montferrier-sur-Lez hier soir vers 22 h 00. Il était armé d'un couteau et cagoulé. Il a tué une employée de plusieurs coups de couteaux. La victime est originaire de Saint-Brès. L'homme a été identifié grâce à la voiture retrouvée à quelques mètres de la maison de retraite. Il connaissait les lieux.
Le dispositif à Montferrier-sur-lez / © France 3 LR/F.Hertman
Le dispositif à Montferrier-sur-lez / © France 3 LR/F.Hertman

Un homme dangereux

Le parquet a confirmé que l'homme est dangereux. Il est activement recherché dans le secteur de Montferrier-sur-Lez depuis hier soir. Un hélicoptère et 160 hommes de la gendarmerie nationale sont mobilisés. On ne connaiî pas encore les motivations du meurtrier. Mais la piste terroriste est écartée.

Un ancien militaire ?

De source proche de l'enquête, confiée conjointement à la gendarmerie et à la PJ et ouverte pour assassinat et tentative d'assassinat, des brevets militaires ont été retrouvés dans la voiture du meurtrier ce qui aidé à identifier un homme de 45 ans habitant le secteur.
Le dispositif de la gendarmerie à Montferrier-le-lez / © PASCAL GUYOT / AFP
Le dispositif de la gendarmerie à Montferrier-le-lez / © PASCAL GUYOT / AFP

Assassinat et tentative d'assassinat

"Cet homme reste dangereux et donc il importe, si jamais il était repéré, de faire le 17 afin d'alerter les services de gendarmerie", a-t-il dit.
Le magistrat a rappelé que lorsque les gendarmes sont intervenus jeudi soir, ils avaient recueilli "une aide soignante qui explique que quelques minutes avant elle a été agressée par un homme qui l'a ligotée et laissée sur place".
Les forces de l'ordre ont ensuite découvert la femme morte dans la lingerie de l'établissement, tuée "vraisemblablement de plusieurs coups de couteau". Une autopsie doit être effectuée dans la journée.
L'enquête, confiée conjointement à la gendarmerie et à la police judiciaire, a été ouverte pour assassinat et tentative d'assassinat, a encore détaillé M. Barret.



A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus