• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : le couple entendu par la section antiterroriste habite le quartier Celleneuve

Le quartier de Celleneuve à Montpellier où vivait le couple arrêté par la section antiterroriste / © France 3 LR
Le quartier de Celleneuve à Montpellier où vivait le couple arrêté par la section antiterroriste / © France 3 LR

La jeune Française convertie à l'islam et son compagnon, en garde à vue dans le cadre d'une enquête antiterroriste, habitent le quartier Celleneuve à Montpellier. Les enquêteurs ont découvert à leur domicile des éléments laissant penser à une action kamikaze.

Par Z.S. avec AFP


Nos confrères du Midi Libre révélaient ce matin que la police a arrêté à Montpellier un couple qui possédait un faux ventre de femme enceinte, qui aurait pu lui permettre de mener une action terroriste. Le couple a été déféré au parquet antiterroriste de Paris.

Placés en garde à vue pour apologie de terrorisme


La Française de 25 ans, jeune mère convertie à l'islam et radicalisée, et son compagnon franco-tchadien de 35 ans avaient été initialement placés en garde à vue pour apologie de terrorisme dans une enquête menée localement. Le parquet antiterroriste de Paris avait ouvert une enquête le 17 décembre dernier.

Ventre factice


Les enquêteurs ont découvert un faux ventre de femme enceinte à leur domicile du quartier Celleneuve à Montpellier. Le ventre factice, recouvert d'une couche d'aluminium, aurait pu servir à dissimuler des objets. Un dispositif qui aurait pu avoir pour finalité d'échapper à des détections. 

Recherches sur la fabrication d'engins explosifs


Aucun explosif n'a été retrouvé mais l'analyse des ordinateurs du couple a permis d'établir que des photos de djihadistes avaient été consultées, ou des recherches effectuées sur la fabrication d'engins explosifs, selon la source proche du dossier.

Sollicité, le parquet de Paris se refuse à tout commentaire tant que les gardes à vue sont en cours.

A lire aussi

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus