La commission de sécurité passe vendredi après-midi vérifier si tout est prêt pour la grand messe européenne de la techno de samedi soir. L’année dernière, la fête a été annulée in extremis. Est-ce que la déception pourrait se renouveler ?

Un festival de musiques électroniques qui accueille plus de 20 000 spectateurs, c’est en tout quatre salles immenses, et les milliers de mètres carrés de bâtiment du Parc des expositions de Montpellier recouverts d’enceintes géantes dans un décor minimaliste. Mais « le système de lumière n’a jamais été utilisé pour l’instant dans ce type de musique », précise Paul Engalenc, directeur de production à I love Techno.

Bonne nouvelle pour les organisateurs, l'alarme qui avait provoqué l'annulation l'année dernière fonctionne désormais. En 2014, les 35 000 spectateurs avaient été prévenu au dernier moment de l'annulation...  Avec à la clé, une belle pagaille et certains teuffeurs passablement énervés...

Reportage : S. Banus et F. Jobard

Une fréquentation en baisse.

Cette année est donc l'année du rachat malgré un contexte post-attentat plutôt défavorable pour la fréquentation. Mais Armel Campagna, organisateur, ne désespère pas : "On remet I Love techno sur le train pour redevenir un des plus gros festivals de techno en Europe."

Plus de 20 000 personnes devraient venir danser samedi soir au Parc Exposition. Un chiffre en baisse par rapport à l'édition 2013 malgré un plateau réunissant les meilleurs Dj mondiaux du moment.