• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : les mamans occupent toujours quatre écoles du Petit Bard

ARCHIVES. Près de deux cent mères d'élèves du Petit Bard, ont manifesté dans les rues de la vielle ville de Montpellier en se rendant au rectorat réclamer plus de mixité sociale pour leurs enfants. / © F3LR/E.Jubineau
ARCHIVES. Près de deux cent mères d'élèves du Petit Bard, ont manifesté dans les rues de la vielle ville de Montpellier en se rendant au rectorat réclamer plus de mixité sociale pour leurs enfants. / © F3LR/E.Jubineau

Depuis lundi, des mamans d'élèves en colère se sont installées dans des écoles du Petit Bard. Elle réclament des moyens supplémentaires et protestent contre le manque de mixité sociale qui menace ces établissements scolaires. Une action inédite dans le quartier.

Par Isabelle Bris

Pas de directeur depuis le mois de septembre dans l'école élémentaire Delteil, allégement des dispositifs pour prévenir l'échec scolaire précoce, modification de la carte scolaire qui risque de renforcer un repli communautaire, la liste des doléances est longue.  

Près de 200  mères d'élèves se relaient depuis trois jours dans deux maternelles (Michelet et Bon) et deux écoles primaires (Delteil et Armstrong) où sont scolarisés quelque 700 élèves. Une délégation a été reçue mercredi matin au rectorat, à Montpellier.

Leur principale revendication porte sur la  modification de la carte scolaire : désormais les écoliers de CM2 du Petit Bard et de la Pergola seraient tous dirigés vers Las Cazes, collège classé en REP+, lui même confronté à une baisse de moyens, alors que jusqu'ici l'admission au collège Rabelais permettait, selon les manifestantes, une meilleure mixité sociale pour leurs enfants.


Le rectorat a déclaré être à l'écoute de ces revendications, justifie la refonte de la carte scolaire par un rééquilibrage du nombre d'élèves dans les collèges mais affirme que des dérogations pourront être accordées.

Les parents d'élèves restent dubitatifs sur le nombre de dérogations accordées. Les mamans vont donc continuer l'occupation des écoles tout en laissant les enseignants faire classe, en attendant une nouvelle réunion avec le rectorat et les collectivités locales, cette fois.

 

Montpellier : la rencontre des mamans du Petit Bard avec le recteur
Reportage : E.Jubineau et F.Jobard

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus