Cet article date de plus de 4 ans

Policiers tués à Magnanville : l'hommage des amis et de Pézenas

A Pézenas, dans l'Hérault, commune où habite la famille Salvaing depuis plusieurs décennies et où Jean-Baptiste est né, la minute de silence a pris un tour plus solennel. Un moment d'émotion et de recueillement en présence d'amis et de connaissances du policier tué à  Magnanville, lundi soir.

Pézenas (Hérault) - hommage à Jean-Baptiste Salvaing, policier assassiné à Magnanville - 15 juin 2016.
Pézenas (Hérault) - hommage à Jean-Baptiste Salvaing, policier assassiné à Magnanville - 15 juin 2016. © F3 LR

A midi, ce mercredi, un lourd silence chargé d'une profonde émotion a envahi la cour d'honneur de la mairie de Pézenas.
Une Marseillaise est ensuite entonnée par plusieurs centaines de personnes venues rendre hommage à Jean-Baptiste Salvaing et sa compagne.
Le policier assassiné lundi, dans les Yvelines, était natif de Pézenas et ici, beaucoup d'habitants se souviennent de lui.

Commandant de police de 42 ans, Jean-Baptiste Salvaing avait quitté sa ville natale de Pézenas après avoir passé son bac pour étudier à la fac de Montpellier.
Il revenait régulièrement en vacances à Pézenas avec ses 2 enfants.
Sa famille n'a pas souhaité assisté à la cérémonie, afin que soit respecté leur peine et leur recueillement.

Au sein de l'assemblée, un sentiment de tristesse et de compassion pour les victimes et leur famille. Mais également de la colère en réaction à cet acte terroriste qui a voulu frappé toute une institution.

durée de la vidéo: 01 min 57
Pézenas (34) : hommage au policier tué à Magnanville, enfant du pays ©F3 LR

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage faits divers société police sécurité violence criminalité djihad terrorisme