Cet article date de plus de 5 ans

Le premier cas humain de virus West Nile détecté à Nîmes

Les agences régionales de santé Languedoc-Roussillon et PACA annoncent qu’une personne porteuse du virus West Nile a été diagnostiquée à Nîmes, le 2 octobre. Cette personne est aujourd’hui guérie et en bonne santé. Il s’agit du premier cas humain signalé en France, depuis 2003.
Moustique tigre
Moustique tigre © Philippe LAMBERT/Maxppp

Depuis août 2015, plusieurs cas de virus West Nile ont été signalés chez des chevaux du Gard, de l’Hérault et des Bouches-du-Rhône.

La fièvre West Nile, également connue sous le nom de "maladie à virus du Nil Occidental" est une maladie virale, transmise par les moustiques qui se contaminent exclusivement au contact d’oiseaux infectés. Les hommes et les chevaux sont donc des "hôtes accidentels", ils ne peuvent pas transmettre le virus.

Dans la plupart des cas, l’infection humaine à virus West Nile est asymptomatique, c’est-à-dire qu’elle ne présente aucun symptôme. Elle se manifeste dans certains cas, par un syndrome pseudo grippal (fièvre, douleurs, maux de tête). Elle peut, occasionnellement, provoquer des complications neurologiques.

La circulation du virus West Nile est actuellement surveillée en France par un triple dispositif :
Ce réseau de surveillance a été mis en place en Camargue en 2001, puis étendu aux départements du pourtour méditerranéen en 2004.
Ce cas humain et ceux détectés sur les chevaux, témoignent de la circulation du virus dans les départements du Gard, de l’Hérault et des Bouches-du-Rhône.

Les habitants de ces départements sont appelés à se protéger contre les piqûres de moustiques, notamment pour les activités se déroulant en extérieur (randonnée à pied ou à cheval, chasse…) dans les zones naturelles, comme la Camargue.

Plus d'infos sur le virus West Nile sur le site de l'ARS.

durée de la vidéo: 01 min 16
Nîmes : le premier cas humain de virus West Nile détecté depuis 2003

 

Attention aux piqûres de moustiques
Pour éviter les piqûres de moustiques, il est conseillé de :

  • porter des vêtements couvrants et amples et de les imprégner d'insecticide pour tissus
  • utiliser un répulsif cutané, conseillé par votre pharmacien, sur les zones de peau découvertes
  • utiliser des grillages-moustiquaires sur les ouvertures (portes et fenêtres)
  • dormir sous des moustiquaires imprégnées d'insecticide pour tissus. Il existe des moustiquaires à berceau pour les nouveau-nés
  • utiliser les diffuseurs électriques à l'intérieur des habitations
  • utiliser les serpentins insecticides uniquement en extérieur
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
moustique tigre santé société camargue cheval animaux