• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Procès des 108 coups de couteau à Lunel : 1er jour d'audience - 2 hommes, 2 versions des faits

Montpellier : procès de Bouziane Helaili (à gauche) et Michel Boulma (à droite) et leurs avocats - 20 novembre 2013. / © F3 LR E.Jubineau
Montpellier : procès de Bouziane Helaili (à gauche) et Michel Boulma (à droite) et leurs avocats - 20 novembre 2013. / © F3 LR E.Jubineau

Qui sont ces 2 nouveaux présumés coupables ? 2 accusés aux profils bien différents dans une affaire qui n'a pas encore livré toute sa vérité. Michel Boulma, 34 ans et Bouziane Helaili, 36 ans comparaissent devant les Assises de l'Hérault pour un meurtre sauvage, commis en décembre 1997 à Lunel.

Par Fabrice Dubault


Ce sont donc Michel Boulma, un manutentionnaire de 34 ans, et Bouziane Helaili, un directeur de centre de loisirs de 36 ans, qui répondent de l'assassinat d'Abdelaziz Jhilal, le 21 décembre 1997, à Lunel.

Au premier jour d'audience, plusieurs témoins, psychiatres et psychologues ont été entendus par la cour et les jurés.

DMCloud:128789
Montpellier : 1ère jounée d'audience au procès Boulma-Helaili

Bouziane Helaili

Lunettes et allure de premier de la classe, pull à carreaux sur chemise marron, Helaili a été décrit comme "un bon père, un bon mari, un bon travailleur" par l'enquêtrice de personnalité Christiane Chenu.
S'il a reconnu avoir vendu de la drogue en petite quantité à l'époque, Helaili a raconté avoir tout abandonné après le meurtre, devenant chauffeur routier, puis animateur pour les petits et les adolescents avant de prendre la direction d'un centre de loisir.
Une trajectoire quasi parfaite. Quant au meurtre, Helaili a admis avoir "porté des coups de couteaux". "Mais ce n'était pas prévu, ce n'était pas prémédité", a-t-il fait valoir.

Michel Boulma

Pull bleu, ras du cou, Boulma a lui été dans la dénégation la plus totale. "J'étais présent, mais je suis innocent. Je ne le (Helaili) connaissais pas. Je n'ai pas participé", a-t-il assuré. Il a même quasiment écarté son passé de délinquant au grand dam de l'avocate générale Manon Brignol qui a remarqué: "Vous avez du mal à vous expliquer avec clarté".

Dès mercredi matin, l'ambiance était très tendue au palais de justice de Montpellier.

DMCloud:128787
Montpellier : 1er jour de procès, direct Emilien Jubineau

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Hérault : des agriculteurs dénoncent la récupération de terres agricoles pour produire de l'électricité verte

Les + Lus