Procès des paris suspects à Montpellier : la défense veut démonter l'accusation

Me Delran et Issam Tej / © Maxxppp
Me Delran et Issam Tej / © Maxxppp

Les premières plaidoiries de la défense ont été particulièrement virulentes face au réquisitoire du procureur. Sept avocats ont tour à tour mis en cause l'instruction et demandé la relaxe de leur client. "Dans ce dossier, la seule qui a parié, c'est l'accusation." a estimé Me Pechevis.

Par Zakaria Soullami et AFP

Les sept avocats qui ont défendu leur client,ce mardi, devant le tribunal de Montpellier, ont vivement critiqué l'instruction de l'affaire des paris suspects, parlant de "dés pipés", de "gens jetés en pâture" et réclamant la relaxe de leurs clients.

Pour la première fois, Nikola Karabatic, son frère Luka mais aussi leurs compagnes Géraldine Pillet et Jennifer Priez, et Primoz Prost n'ont pas assisté aux débats. Plus surprenant, Dragan Gajic n'a pas assisté à sa propre défense.

Selon les avocats, la prévention d'escroquerie "ne se justifie pas" car elle "n'est pas caractérisée".
La plus virulente à l'égard du procureur a été Me Pechevis, l'avocate de l'étudiant en kinésithérapie Ayoub Chah, estimant que " dans ce dossier, la seule qui a parié, c'est l'accusation. Elle a parié beaucoup et l'argent du contribuable ".

"La Française des Jeux (FDJ) ne peut pas à la fois payer les gains et estimer qu'elle a été trompée", a ainsi plaidé Me Patrick Maisonneuve, défenseur de Samuel Honrubia, rappelant que le FDJ avait bloqué les paris à midi.

L'escroquerie est "invraisemblable", a ajouté Me Frédéric Landon pour Dragan Gagic.
"Vous avez de l'audace M. le procureur" Me Frédéric Landon. L'avocat se tourne vers le procureur Desjardins et demande comment il peut avoir l'audace de penser que le match a été truqué alors que l'entraîneur du MAHB Patrice Canayer n'a lui même rien vu.

"Ce sont des accusations qui n'ont pas de sens. Je n'ai pas parié, je n'ai pas triché, je n'ai pas truqué le match", a affirmé Issam Tej à notre micro, avant que son avocate ne réclame également sa relaxe.
Montpellier : La réaction d'Issam Tej aux réquisitions du procureur
itw issam Tej S. Navas E. Garibaldi

Le pivot tunisien qui joue toujours à Montpellier sera licencié en cas de condamnation. Il est mis en cause par un proche, poursuivi parce
qu'il a  joué 7500EUR et qui s'est rétracté concernant Tej.
"Oui, Issam Tej, c'est quelqu'un qui joue. Mais, il n'est pas accroc, il ne joue pas le handball, il sait qu'il ne peut pas... Il joue au Loto-Foot", a plaidé son avocate Me Françoise Delran.
Pour Me Jean-Pierre Emie, défenseur du buraliste, Nicolas Gillet, l'un des deux leaders de l'affaire, selon le parquet, "les dés étaient pipés". Et de dénoncer notamment des "gens jetés en pâture" par Brice Robin, procureur de Montpellier à l'époque, qui avait tenu une conférence de presse. 
Montpellier : la suite du procès au lendemain des réquiisitions
Images E. Garibaldi

Lundi dans son réquisitoire, le procureur Patrick Desjardins avait dénoncé une "tricherie en équipe" et réclamé des peines d'amendes comprises entre 7.500 et 80.000 euros, ainsi que des peines de prison avec sursis allant de trois à six mois contre les 16 prévenus, dont huit joueurs parmi lesquels la star Nikola Karabatic, poursuivis pour escroquerie ou complicité.

Le compte rendu de Sandrine Navas et les réactions de Me Maisonneuve et Me Ménage

Procès des paris supects : la défense passe à l'attaque
récit Sandrine Navas

Suite des plaidoiries de la défense demain à partir de 9 h 00.
A suivre en direct dans notre minute par minute.

Sur le même sujet

Les + Lus