Quand le Figaro se penche sur notre feuille d'impôts

Sous le titre "Municipales : ces élus qui nous coûtent trop cher", le quotidien Le Figaro du 10 janvier se penche sur les dépenses des collectivités locales et sur le montant de nos impôts locaux. Plusieurs communes et départements de la région sont épinglés.

© F3 LR archives
Vos impôts ont-ils augmenté ces dernières années? Si vous habitez à Montpellier, Nîmes ou Perpignan, la réponse est oui. C'est ce qu'il ressort d'un article paru le 10 janvier dans le quotidien Le Figaro et intitulé "Municipales : ces élus qui nous coûtent trop cher".
On y apprend ainsi qu'entre 2011 et 2012, ces 3 villes se sont classées parmi les mauvais élèves de l'Hexagone. Ainsi, l'impôt moyen par habitant s'est élevé à 850 euros à Montpellier (+17%), à 827 euros à Nîmes (+12%) et à 798 euros à Perpignan (+14%).

De droite ou de gauche, les départements ne sont pas épargnés

Parmi les départements, l'Aude, avec un impôt moyen de 285 euros par habitant, soit une hausse de 3% sur un an, se classe au 2ème rang des mauvais élèves. La Lozère décroche quant à elle la palme régionale des charges de personnel, qui pèsent à hauteur de 325 euros par habitant, soit une augmentation de 4% entre 2011 et 2012.

A Montpellier, dette en hausse, dépenses de communication en baisse

Quant à la dette par habitant, elle a flambé de 38% à Montpellier entre 2008 et 2012, pour se fixer à 3214 euros par habitant. Les collectivités semblent en revanche avoir modéré leurs dépenses de communication : elles sont en baisse de 1% à Montpellier et de 6% à Nîmes pour la période 2011/2012.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
impôts